lundi 27 janvier 2014

#MUN75000 : #NKM peut gagner

L'Hérétique semble séduit par la dernière proposition de NKM en matière de circulation. On peut, au contraire du bloggeur centriste, partager les réserves d'Arnaud Dassier, du Parti Libéral Démocrate. 

Malgré cela, malgré cette énième tentative de NKM de passer pour une Hidalgo de la droite modérée, et parce qu'il reste  55 jours avant le premier tour des municipales 2014 à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet peut encore gagner la municipale parisienne. 

L'auto proclamée tueuse connait la mission : avoir 81 conseillers de Paris qui voteront pour elle lors de l'élection du Maire de Paris. Pour arriver à cet objectif, Nathalie Kosciusko-Morizet a deux éléments à sa disposition : 


  • Anne Hidalgo est au pouvoir depuis 12 ans et elle est soutenue par tout le PS, d'Antoni Duarte à François Hollande en passant par Manuel Valls ou Arnaud Dassouline
  • Nathalie Kosciusko-Morizet est détestée par une partie de l'UMP, à commencer par son top management, et moquée par la presse. 
Anne Hidalgo est donc comptable des résultats du PS, quand NKM ne l'est pas des propos de Copé. 

Première observation : qu'est ce que Anne Hidalgo peut promettre actuellement qu'elle n'aurait pas pu faire en 12 ans ? Certes, sa campagne démontre qu'elle et son équipe maitrisent les dossiers, ce qui est bien le minimum vu que le PS dirige Paris depuis 2001. Mais il suffit d'écouter les alliés d'Hidalgo, EELV les Verts et les Communistes, pour savoir ce qui a été réussi et ce qui a été raté. 

C'est la deuxième remarque : on parle beaucoup des listes dissidentes de l'UMP, mais quid des listes concurrentes au PS, qu'elles soient sous couleur Europe Ecologie les Verts, MRC ou MUP, avec le retour de Michel Charzat ou Robert Jurassic Park Hue ? Tous ces gens n'ont-ils pas gouverné ensemble ? Pourtant, eux aussi, en présentant des candidats, disent "12 ans ca suffit". 

Troisième remarque, l'image. On présente souvent Anne Hidalgo comme une personne cool (car de gauche), branchée sur l'écologie et les circulations douces, républicaine et issue du peuple, en opposition à NKM qui serait une pauvre petite fille riche et déconnectée du peuple. Ce faisant, on oublie plusieurs choses : d'une part, NKM est plus jeune et moins cumularde que Hidalgo. A l'heure où on parle de renouvellement de la classe politique, Hidalgo est plutôt mal placée pour donner des leçons. D'autre part, pourquoi veut-on à tout prix que les élus soient "proches du peuple" ? Pas plus que le PDG de Total est proche de ses pompistes, le maire de Paris n'a pas forcément à faire 45 mn de RER A pour venir travailler à Paris, il est surtout élu pour faire son boulot au mieux. 

Quatrième et dernière remarque, alors que Anne Hidalgo est associée à une partie de l'extrême gauche communiste (le PCF, détaché du Front de Gauche), NKM, elle, a toujours été hyper claire avec l'extrême droite. Et si elle prenait un peu plus de temps pour le rappeler à Hidalgo et surtout aux électeurs qui, originaires d'Europe de l'est, d'Asie ou d'Afrique, savent ce que communisme veut dire ? 

Nathalie Kosciusko-Morizet ne doit pas avoir peur de ne pas présenter de programme. Qui dans les électeurs d'Anne Hidalgo ou parmi la presse lira les 197 pages de Paris qui Ose ? De plus, les partenaires de Nathalie Kosciusko-Morizet, comme Christian Saint-Etienne, ont déjà réfléchi au sujet. 
En revanche, il y a un message simple que Nathalie Kosciusko-Morizet peut diffuser : 12 ans ça suffit !

5 commentaires: