mercredi 8 janvier 2014

Interdire les spectacles de #Dieudonné : erreur fondamentale

Le gouvernement a dû avouer à demi mot que son objectif de lutte contre le chômage (1) est suspendu (2). L'insécurité tue au Trocadero ou à Marseille.
De nouvelles taxes s'annoncent, notamment sur les applis (3), alors que la hausse de la TVA vient tout juste d'être mise en oeuvre.
L'armée française est enlisée au Mali (4) et en Centrafrique (5).
Les prisons françaises sont surpeuplées (6).
La France doit rembourser 150 millions d'euros d'aide PAC indûment versée (7).

Mais tout ça, c'est pas grave ! Sur quoi se concentrent les ministres de la justice, de l'interieur et leur supérieur, le premier ministre ? Sur la tournée d'un artiste controversé, Dieudonné M'Bala M'Bala. Suite à la publication d'une circulaire par Manuel Valls, le ministre qui voulait plus de white, de blancos à Evry, le premier ministre a pris la parole pour affirmer qu'il n'avait "aucun doute sur l'annulation d'un spectacle de Dieudonné.




Ayrault n'a "aucun doute" sur l'annulation du... par BFMTV

En quoi tous ces gens, Valls ou Ayrault, inquiètent ?

Déjà, parce qu'ils n'ont plus de limites. Ayrault a fait adopter par le parlement une législation liberticide, l'article 13 de la loi de programmation militaire, qui permet à tout une série de fonctionnaires, même pas forcément policiers, d'écouter les citoyens et de lire leurs emails, sans contrôle du juge. Aujourd'hui, Ayrault montre une fois de plus le peu de cas qu'il fait de la séparation des pouvoirs. Pourquoi l’exécutif se permet-il de parler avant que les juges ne le fassent ?

Ensuite, il y a un deux poids deux mesures évident, ce qui inquiète sur les motivations. Pourquoi interdire les spectacles de Dieudonné sur la base du risque au trouble à l'ordre public, trouble lié à la possibilité d'affrontement avec les manifestations organisées par Klarsfeld, alors qu'une Femen qui tronçonne des Croix Catholiques ou admet explicitemement sur Twitter que son mouvement est terroriste se voit accorder la nationalité française ? Mystère.

Enfin, le consensus qui existe à faire taire Dieudonné est parfaitement de nature à créer un martyr. En lancant absolument tous le services de l'Etat, justice, fisc, préfets, contre Dieudonné M'Bala, l'équipe d'Ayrault donne raison à la théorie du complot.


Pour terminer, pourquoi vouloir empêcher Dieudonné de s'exprimer ? Il est pourtant un excellent élève de la pensée contemporaine française. Son obsession sur les concurrences victimaires n'est-il pas le corollaire des lois sur le génocide turc des kurdes, de la loi Taubira en 2001 ou de la reconnaissance par Chirac de la responsabilité de la France dans la shoah ?
A partir du moment où nous vivons dans un système politique et médiatique où certaines victimes pèsent plus que d'autres, au hasard les victimes de la traite des noirs ou les Vendéens massacrés par les républicains, il est logique que certains s'emparent du sujet.

En réalité, on voit bien que pour sortir de cette impasse, il convient d'abroger les lois anti racistes, qui n'ont jamais fait disparaître le racisme, et sortir de l'acceptation de la victimisation des communautés. Les français de 2014 n'ont pas à se sentir responsables des agissements de la police française entre 1940 et 1944 ou des négriers du XVIIIeme siècle. 

Par contre, ils sont responsables, par leur silence, des lois liberticides que le gouvernement prend en ce moment.


(1) Contrepoints 2014 : le chômage ne baissera pas et les impôts ralentiront la croissance 6 janvier 2014
(2) Le Nouvel Obs Chômage : Hamon admet que l'inversion n'est "pas perceptible" 6 janvier 2013
(3) H16 La Culture mène à tout, surtout à de nouveaux impôts 6 janvier 2014
(4) BFM TV Avec l'armée française au Mali, un an après le début de l'opération Serval 6 janvier 2014
(5) L'Express Centrafrique: un mois après le début de l'intervention, la crainte de l'enlisement 6 janvier 2014
(6) iTélé Des prisons toujours surpeuplées 9 octobre 2013
(7) Challenges La France condamnée à rembourser 150 millions à l'Europe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire