mardi 16 octobre 2012

Suisse : L'armée prépare ses frontières au chaos social européen


L’exercice-cadre d’état-major STABILO DUE a débuté le 6 septembre et se terminera le 21 septembre 2012. La disponibilité opérationnelle de la conduite militaro-stratégique, de la conduite opérative et de la conduite tactique est vérifiée sur les sites de Berne, Lucerne, Kriens et Monte Ceneri ainsi qu’à Dübendorf, à Emmen, à Payerne et dans la vallée de la Reuss. L'objectif principal de l'exercice-cadre d'état-major STABILO DUE consiste à vérifier la disponibilité opérationnelle de la conduite de l'armée aux échelons militaro-stratégique, opératif et tactique dans les domaines de la planification de l'action et de la conduite de l'engagement. Cette vérification se déroule en parallèle et à plusieurs échelons simultanément. Concrètement, STABILO DUE permet d'exercer le chef de l'Armée et son Etat-major militaro-stratégique, l'Etat-major de conduite de l'armée (échelon opératif), les commandants et les états-majors de la région territoriale 4, de la brigade d'infanterie 5, de la brigade blindée 11 ainsi qu'une formation d'engagement ad hoc des Forces aériennes et le commandement des forces spéciales (échelon tactique). Au total, quelque 2000 militaires prennent part à STABILO DUE. Le concept d'exercice STABILO DUE repose sur un scénario supposant l'instabilité d'une partie de l'Europe spécialement délimitée géographiquement pour l'occasion. 


Dans ce contexte, n'est-il pas plus que temps que la France et ses partenaires Européens revoient de fond en comble le périmètre des missions de l'Etat, en les recentrant sur les seules fonctions régaliennes (police, justice, armée et diplomatie) plutôt que de maintenir cette fiction socialiste qui éclatera dans un bain de révoltes anti fiscales ? Est-il sain et logique de laisser les militaires français dans des difficultés financières liées à des retards de paiement ? De plus, le pouvoir actuel français, ultra socialiste et ultra étatiste, inquiète. Nous faisons peur à nos voisins. Les Suisses savent bien qu'avec des gens comme Montebourg au gouvernement, tout est possible, et qu'il leur faut donc renforcer leurs défenses. Espérons que le scénario de Jean-Louis Borloo et Valery Giscard d'Estaing, celui d'une rapide dissolution, surviendra rapidement. En plus d'être un problème pour les citoyens français, ne faisons pas de notre dérive ultra étatiste et anti libérale un problème pour le reste de l'Europe et du monde.

Autre indice du trouble à la tête de la France ? Le Savoureux coup de fil de l'Elysée en Suisse rapporté par Libertarien, suite à la fuite l'absence de langue de bois de Najat Belkacem (lire sur Romandie.com La France a été laissée dans un 'état de faillite aggravée'). Est ce à cause de toute cette confusion que Françoise Fressoz, journaliste au Monde, demande de siffler la fin de la récré

Aucun commentaire:

Publier un commentaire