mercredi 3 octobre 2012

#Geonpi Entrepreneurs, attention au corner !



Qui peut ne pas être d'accord avec Denis Payre ? Par contre, la où les #geonpi devraient se méfier, c'est quand l'UMP, notamment François Fillon, dit les comprendre. François Fillon est le socialiste de droite qui a inventé l'exit tax et abaissé le seuil de taxation des plus values au titre des cessions de titres.

En plus, Flamby Mollande François Hollande est, à défaut d'être un ami des entrepreneurs, un malin et un type intelligent. Comment interpréter l'annonce suivante relayée par les Echos : 'pigeons' : l'Elysée promet des aménagements aux entrepreneurs ? On sait déjà comment cela va se terminer : quelques annonces donneront l'illusion à l'opinion publique que Flamby Mollande François Hollande négocie (alors que les contraintes budgétaires ne s'y prêtent guère) alors que les entrepreneurs seront nécessairement insatisfaits. 

Il n'y a pas d'annonces à attendre d'un gouvernement pour qui la baisse de la dépense publique (donc le recentrage de l'Etat sur ses seules fonctions régaliennes) n'est même pas un sujet. Et il n'y a pas grand chose à espérer d'une personne qui a préféré être chargé de mission aux nationalisations de Mitterrand plutôt que développeur d'une franchise Mc Donald's au début des années 80.

Bien plus que la baisse des impôts  c'est la simplification administrative qui est la priorité ! Et puisque la discussion qui s'annonce est un marché de dupes, il convient de se servir des armes que la fonction publique elle-même utilise pour s'en sortir : 

  • recrutement massif de stagiaires
  • utilisation de ressources délocalisées
  • emploi des nombreux paradis fiscaux français, comme les Zones Franches Urbaines
  • usage intelligent des paradis fiscaux, par exemple grâce à des sociétés comme France Offshore
Il est parfaitement possible, en 2012, de vivre en France tout en conduisant un véhicule immatriculé au Luxembourg et en pilotant une entreprise basée à Tallin. 
Immoral ? Est-ce pire que la stratégie de l'Etat qui consiste à délocaliser le back-office de la SNCF, ou embaucher des précaires en grand nombre ?


Entrepreneurs, en attendant qu'une majorité politique pro entrepreneur établisse un code du travail simple et lisible, la stabilité juridique et fiscale et une flat tax basse sur tous les revenus, agissez en dépit d'un Etat déconnecté des contraintes réelles des gens. Il y avait des entrepreneurs en URSS, sous la péréstroika. Il peut donc y avoir des entrepreneurs en France en Normalie. Bref, soyez libres ! Ne vous laissez pas enfermer dans l'image du méchant !

Après avoir signé la pétition de la CGPME et après avoir manifesté dimanche devant l'Assemblée Nationale, agissez pour transformer votre pays, en donnant ou aidant les Libéraux d'Alternative Libérale, du Parti Libéral Démocrate ou du Nouveau Centre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire