vendredi 10 décembre 2010

Neige à Paris : comment auraient fait les autres ?

Les Franciliens, automobilistes ou non, ont vécu une journée difficile Mardi. L'épisode neigeux assez impressionant a surpris. En effet, 10 centimètres de neige dans Paris un 8 Décembre, c'est du jamais vu depuis 1987. C'est sur que passer 4 ou 5 heures dans sa voiture quand on est pas préparé, ca n'a rien d'agréable.

Maintenant, est ce qu il faut absolument un coupable ?

Le gouvernement, bien rodé en matière de techniques de communication, a bien anticipé le coup. Le Ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, après s'être initialement trompé ("il n'y a pas de pagaille") n'a t-il pas immédiatement lancé une "mission d'expertise" sur les méthodes d'action des pays d'Europe occidentale face aux intempéries. Si on comprend bien, des fonctionnaires ou des élus vont être mandatés pour se rendre dans trois ou quatre pays voisins pour aller "étudier" la façon dont ils gèrent les épisodes neigeux ?
Par ces temps de restriction budgétaire et de downgrading en cascade des notes Portuguaises et Irlandaises et de dette publique hors de controle, nous ne saurions que trop questionner l'intéret d'une telle mission. En échange, nous pourrions suggérer au ministère de l'intérieur de ce gouvernement parfois qualifié d'ultra libéral d'explorer deux autres pistes :

- user de la blogosphère et de la télévision pour s'informer, voire du téléphone, ca marche aussi très bien
- retourner la question aux automobilistes : étiez vous préparés ?

L'exemple dans la zone de la Grande Région (Sarre Lorraine Luxembourg) est éloquant. Les premiers froids venus, la monte des pneus neige est un sujet de conversation en soi. C'est vrai pour le Grand Duché , comme pour l'Allemagne. Est ce le cas en France ? Par ailleurs, combien d'automobilistes ont leurs chaines dans le coffre ? C'est certes contraignant, mais l'est ce autant que de devoir passer la nuit dans un gymnase de Velizy ou de Versailles ? Même les taxis franciliens ont été pris au piège de cotes enneigées. C'est dire à quel point les franciliens sont prêts à faire face à des conditions adverses.

Le Premier Ministre François Fillon accuse Meteo France, depuis Moscou. Mais pourtant Meteo France avait prévu et prevenu. La neige était annoncée, et nous avions eu une première alerte le 2 décembre, rappelez vous. De plus, Meteo France a bon dos. L'info meteo est aisément accessible, que ce soit sur les chaines TV type BFM, ou par les widgets à installer sur n'importe quel ordinateur ou smartphone. La où on peut se poser des questions, c'est au niveau d'Aeroports de Paris qui apparemment a connu plus de difficultés que prévu à Roissy-Charles de Gaulle.

Conclusion : dans une configuration comme celle de l'Ile de France, il parait peu vraisemblable que les DDE soient suffisamment réactives pour pouvoir parer à un événement de ce genre. Quand bien même les moyens en terme de machines et de stocks de sel seraient présents, comment accèderaient ils à la A1 ou à la N118 un mardi en pleine journée, sans bloquer le trafic, ce qui, on imagine bien, entrainerait des protestations ? Les autoroutes franciliennes sont saturées en permanence, ce qui rajoute une difficulté supplémentaire. C'est d'ailleurs pour cela que les travaux de maintenance sont faits de nuit. C'est donc aux automobilistes à être prévoyants, ou à accepter la "fatalité" s'ils percoivent les intempéries comme telles.

En matière de météo comme de sauvetage de l'euro, il n'y a rien ou presque à attendre des gouvernements, pour des raisons techniques mais aussi parce qu'à un moment, on ne peut pas tout avoir non plus. N'oubliez pas que le salage à outrance des routes forme des nids de poule qu'il faudra bien payer en 2011.

Don’t ask what your country can do for you. Ask instead what you can do for your country


Pour terminer, quelques images de parisiens qui ont su profiter des intempéries, disponibles sur Skipass. La N118 ou le Trocadero constitueraient également de bons spots alternatifs, parait il.

5 commentaires:

  1. Je me rends compte que les automobilistes français et les Français en général, ignorent les consignes élémentaires de l'hiver. Depuis que j'habite au Québec (5ème hiver), je m'en rends de plus en plus compte en discutant avec mes amis Français. Déjà, ils sont mal habillés en hiver : peu couverts, pas de bottes, etc. Lorsque l'on parle de pneus d'hiver, on me dit qu'il n'y a pas assez de neige. Certes, les pneus d'hiver servent aussi pour le verglas et diminuent drastiquement les risques d'accidents. C'est effectivement la responsabilité des automobilistes. On est tellement habitué à l'intervention du gouvernement que l'on prend pour acquis qu'il doit expliquer les consignes de sécurité dans les moindre détails.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas pourquoi les pneus d'hiver sont obligatoires en Allemagne depuis le 1er décembre et "absolument pas nécessaires" en France. Vérité au-delà du Rhin, erreur en-deçà ?

    Enfin bon, n'allons pas commencer à prendre pour exemple la gestion allemande des épisodes neigeux. Peut-être que le trafic routier déguste moins qu'en France, mais les trains et les aéroports sont loin d'y faire face ! Mais personne ne sait faire décoller un avion par une tempête de neige et il vaut mieux ne pas essayer. Ah oui, les charmes de l'hiver...

    RépondreSupprimer
  3. Habitant la Suisse, je me suis souvent demandé si les journalistes du téléjournal tel TF1 découvraient pour la première fois la neige en France à chaque fois qu'il tombe deux ou trois flocons. Si il est vrai que Paris n'a pas forcemment l'habitude d'avoir 10 cm de neige chque hivers; ce n'est en tout cas pas le cas pour des régions tel l'Alsace ou la Lorraine. Mais même pour ces dernières le JT en fait tout un foin pendant 1/4 d'heure.

    D.J

    RépondreSupprimer
  4. ceux que le sujet intéressent doivent lire le poste de Vincent Benard sur le sujet, tres clair ! http://www.objectifeco.com/economie/article/vincent-benard-l-economiste-et-la-neige

    RépondreSupprimer
  5. Oui, hiver neigeux. Quelles sont les prévisions pour Janvier?

    RépondreSupprimer