lundi 20 décembre 2010

Entreprises libres et tribunaux indépendants sont les mamelles de la démocratie

Le tribunal de grande instance de Montpellier a condamné le groupe Carrefour à verser 20.000 euros à une cliente qui s'était blessée en chutant il y a quatre ans sur une feuille de salade dans l'enceinte d'un magasin, a-t-on appris lundi auprès de son avocat. La cliente, aujourd'hui âgée de 76 ans, avait chuté en 2006 sur des détritus de salades déposés sur un sol glissant dans un magasin Carrefour de Saint-Jean-de-Védas (Hérault). L'accident lui avait valu une double fracture du fémur. Le tribunal, saisi dans le cadre d'une action en responsabilité civile, a estimé dans un jugement du 13 décembre que le magasin était responsable de la chute de sa cliente, dont l'invalidité a été reconnue à hauteur de 10%.


Voila une excellente chose. La mise en cause de la responsabilité des entreprises ne peut qu'aller dans le sens de la responsabilisation de chacun. Quel contribubale ou quel usager de l'administration a une quelconque chance dans une mise en cause de l'administration ? Le capitalisme, malgré ses erreurs, demeure plus humain que l'ultra étatisme en ce sens qu'il permet de réparer un dommage. Quid des mefaits du socialisme ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire