lundi 12 novembre 2012

Charles de Courson récompensé par Anticor

Charles de Courson
Tous pourris ? Non.


L'action à l'Assemblée Nationale de Charles de Courson, est salué par l'association Anticor qui va lui remettre un prix de l'éthique. Ce sont ses actions en faveur de la création d'une institution de contrôle quant à l'utilisation par les députés de leur l'IRFM (Indemnité représentative de frais de mandat d'un montant mensuel brut de 6 412 €) qui sont saluées.

Charles de Courson est député (Nouveau Centre/UDI) de la Marne. Il a soulevé cet été la question de l'utilisation par les députés de leur l'IRFM. UMP et PS se sont ligués contre cette volonté de transparence. 

A titre d'exemple : Pascal Terrasse, député (socialiste) de l'Ardèche, a été accusé par Mediapart d'utiliser son IRFM pour se payer ses vacances. Seule réponse de ce député : porter plainte contre Mediapart ... pour vol de relevé bancaire ! Rassurons nous, ce député est toujours en poste, un peu comme Sylvie Andrieux, qui n'est, après tout, que mise en examen depuis juillet 2010, devant un tribunal correctionnel pour détournement de fonds publics (700 000 euros, lire le Point).

Tout ceci interroge quand même sur les priorités du PS, qui exclue le soldat Falorni, qui a battu à la loyale Marie-Ségolène Royale (condamnée par la justice) mais ne cherche pas à communiquer outre mesure sur les accusations très précises qui entachent la Fédé. du Pas de Calais.
C'est ce même PS qui combat la fraude fiscale en excluant Florence Lamblin (EELV) du conseil municipal du XIIIeme arr parce qu'elle est simplement accusée mais ne se demande pas si Lyne Cohen-Solal est digne de représenter les Parisiens.

N'en jetons plus, laissons travailler la justice sur les cas Andrieux (Bouches du Rhone), Aubry (Nord), Bonrepaux (Ariège), Guerini (Bouches du Rhone), Kucheida (Pas de Calais), Seve (Hauts de Seine) ...NB : soyons juste, à l'UMP, ca n'est guère plus brillant (Tiberi etc). Mais alors qu'on attend pas grand chose de l'UMP, le PS, lui, a pris des engagements précis suite à la présidentielle et aux législatives 2012 (cf Mediapart)

Et encore bravo à Charles de Courson. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire