mardi 12 mai 2015

Les #QAG qu'on n'entendra pas cette après-midi à l'@AssembleeNat

On croit rêver ! François Hollande ne vient t-il pas de se permettre de dire au premier ministre du Royaume Uni,  David Cameron, que l'Europe a des règles ? Parle t-on du président du pays qui est en infraction par rapport aux règles du traité de Maastricht ? 

Quand prendra t-on conscience du fait que, en ce moment même, quand la France collecte 1 euro de taxes et impôts, elle dépense 1,20 euros ? Collectif budgétaire ou loi de finance rectificative ou pas, le point de départ de cette prise de conscience devrait être les questions que les députés peuvent et doivent, en vertu des pouvoirs que leur confèrent la constitution, poser au gouvernement. Mais dans un pays où ni l'équilibre budgétaire, ni la défense des libertés civiles ne semblent intéresser les élus, peut-on espérer un contrôle sérieux de l’exécutif ? Réponse dans la prochaine séance de QAG. En attendant, suggérons quelques sujets aux députés.   

  • Question à la Ministre de l'Écologie, Ségolène Royal : Madame la Ministre, c'est vraiment incroyable qu'après Mia Electric, le soupçon de délit d'initié sur EDF (1) et le scandale d'Ecomouv (2), vous soyez toujours ministre. Puisque vous n'avez toujours pas proposé votre démission, allez-vous rassurer les contribuables en expliquant que face aux milliards d'euros liés à vos échecs, la rémunération que vous touchez en tant que ministre est revue à la baisse, même si une telle mesure n'aurait de portée que symbolique ? 
  •  Question au Premier Ministre, Manuel Valls : félicitations, Monsieur le Premier Ministre, on peut dire qu'à la différence de nombreux cadres sups, de mères célibataires ou d'étudiants qui travaillent pour financer leurs études, vous, vous avez su trouver un équilibre entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle. Où trouvez-vous le temps pour lire, et critiquer, Michel Onfray ou Emmanuel Todd (3) ?! N'avez-vous pas 2000 milliards d'euros de dette et 87 milliards de déficit à gérer ?  Pourriez-vous, Monsieur le Premier Ministre, nous rappeler quelles sont les priorités de votre gouvernement ? 
  • Question au Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : Monsieur le Ministre, où est le débat, au sein de cet hémicycle, sur les interventions militaires françaises à l'étranger ? Pouvons nous rappeler qu'en 2008, le Parti Socialiste était allé jusqu'à déposer une motion de censure pour provoquer un débat sur le sujet des forces armées et de la politique de défense ? 
  • Question au Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius : Monsieur le Ministre, un nouvel état Européen est né, le Liberland (4). La France, qui n'hésite pas à entretenir des relations diplomatiques avec des pays aussi peu recommandables que Cuba, va t-elle enfin saluer cette initiative pacifique ? 
  • Question à la Ministre de l'Éducation nationale, Najat Belkacem : Madame la Ministre, un grand nombre d'acteurs, qu'ils soient du monde éducatif ou du monde politique, semblent s'élever contre votre projet de réforme du collège. Pourquoi ne pas mettre tous ces acteurs face à leurs responsabilités, de parents notamment, et proposer de fermer l'Education Nationale pour la remplacer par des communautés éducatives autonomes, gérées localement au niveau de chaque école, chaque collège, chaque lycée ? 
  • Question au Garde des sceaux, Christiane Taubira : nous savons, Madame le Garde des Sceaux, que vous êtes opposée à la loi Renseignement adoptée par la droite et par la gauche la semaine dernière. Pourquoi ne pas plus vous exprimer sur le sujet et expliquer que Manuel Valls, Alain Bauer, Bernard Cazeneuve, François Hollande et Jean-Jacques Urvoas sont des menaces pour les libertés en France ? 
  • Question au Ministre des Finances, Michel Sapin : Monsieur le Ministre,  pouvez-vous nous expliquer le sens de votre démarche anti optimisation fiscale au niveau européen (5) ? Pourriez-vous rappeler que l'optimisation fiscale est légale, mais aussi que la liberté de circulation des personnes, marchandises, idées et aussi des capitaux est un des fondements de l'Union Européenne ? Pourriez-vous également rappeler le fait que l'optimisation fiscale est à ce point légale que des entreprises publiques comme EDF ou Aéroports de Paris jugent utiles d'être présents, pour diverses raisons, au Luxembourg ? 
  • Question au Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve : Monsieur le Ministre, apparemment la "gauche" que vous représentez est fière de pratiquer plus d'expulsions d'étrangers en situation illégale que la "droite" (6). Que sont devenus les beaux discours de campagne, la dénonciation du discours de Grenoble, les procès en fascisme de la "droite" et autres postures morales ? Allez-vous expliquer aux électeurs, notamment au peuple de gauche, que la lutte contre l'immigration illégale n'est pas un problème gauche droite mais une nécessité dans un pays comme la France dans lequel le système social est hypertrophié ?


Les tendances autocratiques du gouvernement n'ont rien d'étonnant. Elles sont dans l'ADN de ses principaux membres, mais aussi une conséquence politique du pouvoir. Cela fait maintenant qu'on a écrit que seul le pouvoir arrête le pouvoir. Alors, l'Assemblée Nationale limitera t-elle les dérives de l’exécutif, avant de se ressaisir en ce qui concerne ses propres manquements ? Les députés peuvent-ils imaginer une seule seconde que les contribuables et citoyens oublieront l'avalanche de taxes et de lois liberticides qui nous tombe dessus depuis des années ? 



Episodes précédents 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire