samedi 10 octobre 2015

#JO2014 à Paris : alors, @Anne_Hidalgo, ce referendum ?

Sacrée Anne Hidalgo !
Quand on pense que certains la qualifient de frondeuse en chef au sein du Parti Socialiste (1) !

Souvenez-vous ! 
Le 31 mai 2014, Anne Hidalgo déclarait, au sujet des Jeux Olympiques 2024 à Paris : "Je n'ai pas porté ce projet dans ma campagne" et "Les Parisiens attendent de moi du logement, des équipements, de la justice et de la facilité économique. J'aime beaucoup le sport et la compétition sportive, je sais ce qu'elle apporte comme rêve et part d'énergie dans une société et dans une ville. Mais aujourd'hui, nous sommes les uns et les autres dans des contraintes financières et budgétaires qui ne me permettent pas de dire que je porte cette candidature (2).

Et aujourd'hui, le discours a changé. Pourquoi ? Peut-être parce que le Président Hollande, à la recherche de son grand projet de quinquennat et de perspectives de futur pour la France, a, lui, tout seul, comme un grand et dans son coin, décidé qu'il fallait les Jeux Olympiques à Paris !
Justification : "C'est très important parce que ça sera un moment de ferveur et surtout ça fera plein d'équipements avant, plein d'emplois, plein d'industries qui pourront se montrer"
Comme si les investisseurs désireux de créer des industries en région parisienne avaient attendu Hollande. 

Quel est le marchandage interne au Parti Socialiste qui a eu lieu, pour que Anne Hidalgo change d'avis (maintenant, elle soutient le projet) ? 




Du coup, où est passé la démocratie participative promise par Anne Hidalgo ?
58% des Parisiens favorables aux JO en 2024 et 72% sont pour un référendum (4). Un referendum, voila une bonne occasion de mettre en valeur les principes tant mis en avant par la gauche parisienne ! On peut pour cela poser une question simple aux contribuables et citoyens franciliens : êtes vous pour ou contre l'organisation des Jeux Olympiques à Paris ?



On verra si les franciliens sont pour ou contre la dépense de 6 à 10 milliards d'euros que nous n'avons pas et s'ils pensent, au vu des performances de la classe politique française depuis 40 ans, que  Paris 2024 a plus de chances de ressembler, financièrement parlant, à Los Angeles 1984 ou à Athènes 2004.

Dans ce contexte, on ne peut que rire de la "consultation"Faites vos jeux" de la mairie de Paris.On nous demande, non pas si nous voulons des JO, mais comment faire coller un projet déjà décidé aux valeurs affichées par la gauche parisienne (égalité est-ouest, soutien de la pratique sportive "populaire", etc).

Alors, Madame Hidalgo, maire de Paris, à quand le référendum ?

Et qu'on ne nous fasse pas croire que l'opposition plus ou moins résolue aux Jeux Olympiques 2024 à Paris ne serait que le fruit d'une petite minorité, comme certains médias tentent de le laisser penser (5). Même en ne retenant que l'hypothèse que d'EELV et du Front de Gauche seuls opposants aux JO 2024 à Paris, ils représentent quand même une partie des alliés de la maire de Paris !




(1) Le Monde Anne Hidalgo, la frondeuse qui ne dit pas son nom 17 septembre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire