mercredi 13 mars 2013

L'État obèse a la corde au cou




Les Français n'en peuvent plus d'être saignés par les impôts, le gouvernement va enfin devoir s'attaquer aux gabegies de dépenses publiques.

Pour ne pas sombrer dans les abysses de la misère économique, les ministères et les collectivités locales vont devoir se serrer la ceinture et ce de plusieurs crans.
Même Bruxelles est obligé de tirer la sonnette d'alarme et de freiner la boulimie de taxes de l'État français.
Le socialisme a atteint ses limites.


1 commentaire:

  1. Il faut lui faire faire de l'exercice si il est aussi obèse que ça

    RépondreSupprimer