jeudi 14 mars 2013

Douce de Franclieu, libérale, candidate à Paris


«Atterrée par la volonté de l'UMP de pousser la candidature de Mme NKM à la tête de la Primaire pour Paris, M. Fillon ayant décliné et Mme Dati et d'autres ayant dit vaguement oui, j'ai décidé de présenter la mienne à MM. Jean-François Copé et Philippe Goujon, avant de retourner dans le Gers. Une maison dans le Gers, le travail à Paris, c'est le sort de beaucoup de Gersois, de beaucoup de Français, de gauche comme de droite

Je ne peux accepter de laisser Paris sous la direction d'un tel cerveau, nouvel exemple catastrophique de ce que la France produit comme élite politique inadaptée, qui ne s'est manifestée depuis 10 ans que par des paroles et des actions bien semblables à celles de M. Delanoë et des Verts qui rongent Paris, ville encore capitale à l'essor de la France. Le Gers et la France méritent que Paris vive. Longjumeau a besoin de Mme NKM»

1 commentaire:

  1. Un peu léger comme argument de conquête de Paris

    RépondreSupprimer