dimanche 13 mars 2011

Explication de texte pour les anti libéraux et autres alter protectionnistes

On lit souvent, sur les blogs de la gauchosphère comme Clémentine Autain, Jean-Luc Mélenchon et autres adorateurs de la fille à papa de Saint Cloud

- Les états seraient endettés ? Et alors ? Quel est le problème ?
- Jusqu'où doit on aller ? Renoncer aux salaires minimaux, à la retraite, et travailler 70h/semaine 6 jours sur 7 sans congès payés ?

Sauf erreur, nos valeureux bloggeurs anti libéraux sont bien au chaud derriere leur ordi Made in China, éclairé grace au boulot des mineurs du Niger. Ca ne les empêche pas de se demander si il faut renoncer aux salaires minimaux. Mais qu'ils se reveillent ! Rien que le SMIC, sans aller chercher jusqu'en Chine, n'existe ni en Suede ni en Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie ou Allemagne. Sur les 27 pays de l'Union, 20 ont un salaire minimum légal.

Le probleme est que les francais ne sont pas les seuls à décider ce que vaut leur pouvoir d'achat. Pour se payer un litre d'essence à 1,60 euros, il faut travailler 15 minutes en France, au SMIC, et ce même litre d'essence, vendu 80 centimes au Tchad, un prof bac +4 travaille 17h pour se le payer. Voila la réalité du monde dans lequel on est. Et tous ces gens, au Vietnam, au Brésil ou an Ghana, ils sont prêts à tout pour améliorer leur niveau de vie qui, comme nous, passe par une vie familiale equilibrée et l'equilibre spirituel, mais aussi et avant tout par la capacité à s'acheter des biens vitaux (à boire, à manger, un toit) ou pas (la même voiture que les français ou une maison comme dans les séries TV US).

Qu'est ce que les socialistes, communistes et autres nationalistes vont faire pour empecher les asiatiques ou les africains d'etre compétitifs, c'est à dire de nous vendre des produits qui nous intéressent à des prix qui nous plaisent, c'est à dire moins cher qu'au prix auquel on est capable de produire et vendre ?

Empecher les importations ?
Bonne idée.
Il suffit pour cela d'aller expliquer aux 10 millions d'ouvriers et d'employés français que la fête de la consommation tous les samedi chez Carrefour, c'est fini, et qu'il faudra renoncer au kilo de bananes à moins de 20 minutes de boulot, à la maison chauffée et spacieuse à 10 ou 15 jours de travail, aux vacances "au soleil" (en Tunisie, au Maroc, en  Turquie ou autre) à 4 ou 500 euros ou aux ampoules à 60w que seul Louis XIV aurait pu se payer il y a 5 ou 5 siecles.
Sinon il existe une autre piste : suivre le chemin qui permet de maintenir une partie de la compétitivité Européenne, c'est le projet centriste libéral démocrate.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire