jeudi 17 février 2011

Il parait que la campagne pour 2012 a commencé ....

ü      Recul du gouvernement devant les manifestations des CRS
ü      Poursuite de l’explosion de la dette publique
ü      Création de nouveaux impôts
ü      Incapacité à supprimer l’ISF
ü      Nouveaux impôts et taxes en préparation
ü      Poursuite de trois guerres menées de front (Afghanistan, Cote d’Ivoire, Tchad)
ü      Promotion de Dominique Tibéri au poste de "contrôleur général économique et financier" au ministères des Finances malgré l’avis consultatif négatif d’une Commission indépendante chargée des nominations ayant jugé les diplômes et qualifications de Dominique Tibéri insuffisants
ü      Pas d’accélération de la transposition des directives Européennes en retard
ü      Sauvetage d’entreprises privées avec de l’argent public
ü      Politique étrangère erratique
ü      Décrédibilisation totale de la ministre des Affaires Etrangères, empétrée dans ses affaires Tunisiennes
ü      Le secrétaire général de la Hadopi payé 15 000 euros par mois

Est ce que la priorité, c'est de lancer des débats sur l'islam et sur le multiculturalisme, ou bien de baisser les impots, le nombre de fonctionnaires, les prélévements obligatoires divers et variés, les lois inappliquées, les dispositifs liberticides, les reglements contreproductifs, bref de passer à une autre France, une France libérale ?
Pour le multiculturalisme, laissez faire les consommateurs, qui votent avec leur porte-monnaie. Si les français demandent du bon vin et du saucisson, alors Carrefour, Auchan ou Leclerc en vendront. S'ils demandent du boeuf fièrement hallal, casher ou martien, alors ils en vendront aussi.

Occupez vous plutot du fait que quand la France dépense 1 euro d'argent public, elle en emprunte 50 centimes. Et mettez en poste des gens crédibles pour gouverner la France !



MAM en Tunisie: pourquoi tant de contradictions?
envoyé par LePostfr. - L'actualité du moment en vidéo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire