dimanche 14 février 2016

Remaniement : excellent coup de Hollande

Comment ?? La nomination d'Emmanuelle Cosse, le retour de Jean-Marc Ayrault ou l'arrivée de Jean-Michel Baylet, un excellent coup de Hollande ?

Partons du principe, déjà exposé (1) et probablement vrai au vu de la capacité de l'ex conseiller général de Correze à s'être hissé jusqu'à l'Elysée, que Hollande n'est pas le stupide benêt que ses amis socialistes décrivaient (souvenez vous la "fraise des bois" de Fabius, le "il ne fout rien" d'Aubry" ou "il n'a jamais rien décidé" de Royal).

Partons plutôt de l'idée que Hollande est un fin politicard, doué pour la gestion des intrigues de cour et, in fine, au top de la capacité à, non pas régler les problèmes de la France, le cadet des soucis des politiciens, mais à conquérir et garder le pouvoir.





Donc, passons sur le chômage, la dette, les déficits, le quasi défaut de paiement des collectivités territoriales, et concentrons-nous sur la position personnelle de Hollande.
Quelle est-elle ?

Elle se caractérise avant tout par une défiance record au sein de l'opinion publique, y compris au sein du fameux "peuple de gauche" :

Il faut dire que même ceux qui, y compris à gauche, n'attendaient rien de l'ex premier secrétaire du PS, sont décus.


Du coup, afin de gagner du temps, qu'a donc fait le président Hollande ? 

1/ détourner l'attention 

Oui, Hollande a très bien joué avec ce remaniement : l'attention est à présent attirée sur les sous-fifres plutôt que sur le boss. 
Parle t-on, dans le cadre de l'affaire Cahuzac, de la réunion qui s'est tenue autour du président de la République (2) le 16 janvier 2013 ? 
Non, on ne mentionne désormais plus que l'invention du Secrétariat d'Etat à "l'égalité réelle", de celui à l'aide aux victimes ou celui de la biodiversité.
Bien joué !
La presse, déjà fortement accro au cadre étatique car ultra subventionnée, sera t-elle encline à critiquer l'action gouvernementale ? On peut en douter, comme le montre la Une de la Dépèche du Midi, le journal de Baylet.

Et quid de Notre-Dame-des-Landes (3) ? Du grand art !


2 / Exposer le cynisme d'une certaine gauche dite alternative

Pourquoi Hollande a t-il tenu à donner des ministères à des anciens responsables d'Europe Ecologie les Verts ? Certes, on peut penser qu'il s'agit d'un échec, puisque Cosse s'est fait virer d'EELV. Mais nommer secrétaire d'Etat une personne qui a publiquement affirmé que ses vues étaient à l'opposé de celles du Président de la République, n'est ce pas montrer à qui veut le voir que même au sein de la gauche dite radicale, on sait taire ses divergences en échange des avantages liés à des fonctions ministérielles ? 
A ce titre, Emmanuelle Cosse place la barre très haut. Non contente de devenir Ministre du Logement et de l'Habitat durable (!), l'ex dirigeante d'EELV tient aussi à cumuler avec son mandat de conseillère régionale en Ile de France.


3/ On ne parle plus des vrais sujets

La révision constitutionnelle et l'inscription dans le temps de l'état d'urgence ? Un vieux sujet ! Et ce même si les ONG comme Amnesty International ou les think tank type Génération Libre nous informe sur les dérives.



Le terrorisme persistant au Mali malgré la guerre de Hollande (4) ? Pas important !
Les accusations de viol en Centrafrique par des militaires français (5) ? A la trappe. 
FATCA ? La Hadopi ? La Loppsi ? La Loi de Programmation Militaire ? La fin programmée de l'argent liquide ? Rien de tout ca ne fait la Une.




Bravo ! Même si le remaniement consacre l'hégémonie de la politique spectacle et du cynisme, soyons persuadés que Hollande saura en retirer quelque avantage.
Le Titanic France coule est en faillite ? La classe politique dirigiste actionnera les machines dirigistes jusqu'à ce que l'eau ait envahi la cale, surtout si cela lui rapporte quelque chose, que ce soit du pouvoir, de l'argent,ou les deux.







(1) Le Parisien Libéral Tout le monde a sous-estimé François Hollande 24 mai 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire