lundi 10 juin 2013

C'est le 1er semestre 2013, Sébastien Pietrasanta cumule toujours

Le site web du député-maire d'Asnières sur Seine l'indique toujours : 


"Au premier semestre 2013, une série de lois va renouveler notre vie démocratique : fin du cumul des mandats, indépendance de la magistrature, réforme des modes de scrutin, réforme de l’immunité présidentielle".





Pourtant, Sébastien Pietrasanta, maire d'Asnières sur Seine, et député des Hauts de Seine, est toujours un cumulard, au même titre que 153 députés et 81 sénateurs selon Rue89, et ce alors que 39 députés socialistes, non cumulards et provinciaux, ont demandé à leur parti de mettre en oeuvre le non cumul des mandats (voir Contribuables Associés).



Cette annonce de la fin du cumul des mandats, est une promesse du président de la République. C'était la proposition 48, de même force que celle sur le mariage gay puisqu'au programme. Elle doit donc être faite.


Depuis 2012, les socialistes enchaînent les pertes de siège à l'Assemblée Nationale, et l'opposition, de centre et de droite, gagne du terrain. On a vu hier la victoire dans la 8ème circonscription des Français de l'étranger (Italie, Israel), de Meyer Habib (UDI), élu député.

Question : est ce que, pour préserver sa majorité absolue à l'Assemblée Nationale, alors qu'il est à deux doigts de la perdre (lire l'Opinion), le Parti Socialiste va renoncer à sa promesse de mettre fin au cumul des mandats ? 




Sur le même sujet
Cumul des mandats : et la proposition 48 du candidat Hollande ? sur Paperblog et sur Contrepoints.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire