mardi 18 juin 2013

67 977

67 977, c'est le nombre de détenus en France actuellement (source Justice.gouv.fr). 
Un peu plus d'un français ou habitant de France sur 1000 est en prison. 
Quel pays apaisé ! On se souvient avec "sourire" des remarques de la gauche, quand le précédent gouvernement affichait sa "fermeté" dans la lutte contre la délinquance (lire, par exemple, En Seine-et-Marne, Sarkozy récidive sur les prisons, Libération, le 14 septembre 2011).


Ce nombre record de prisonniers est une absurdité, et un danger. Et comme le gouvernement Ayrault est au pouvoir depuis un an, Christine Taubira ne peut plus accuser ses prédécesseurs comme elle l'a fait chez Libération le 4 janvier dernier. Ce chiffre record de prisonniers est le fruit de la politique actuelle.

C'est une absurdité, car 1/3 des des prisonniers sont en préventive. 
Qui sont donc ces gens en préventive ? Des dangereux criminels ? 
Des gens qui ont détourné des fonds publics ? Des violeurs récidivistes ? Non. Il s'agit de petits dealers et des délinquants routiers.

C'est un danger car il y a 57 325 places de prisons. Plus personne n'ignore plus , désormais, que la prison est la meilleure école de la récidive, et que le passage en maison d'arrêt est, non pas une peine, mais au contraire une ligne recherchée sur le CV des délinquants. Et chacun sait également qu'un passage en prison rend à peu près n'importe qui inemployable. 

Alors, qu'est ce qu'on peut faire contre la surpopulation carcérale et la délinquance ? 
Contre la surpopulation carcérale, c'est assez simple. Si on revoit la façon dont on mène la "guerre contre la drogue", alors on économisera 15% des places en établissement pénitenciers et 40% du temps de travail des policiers. Pourquoi l'Etat ne prend pas acte de son échec dans son domaine ? On ne peut pas empêcher, par la loi, les gens de vouloir consommer des substances addictives voire se détruire, c'est un combat qui ne peut se mener que de personne à personne, dans les familles, entre amis. 
Ensuite, peut-être pourrait t-on relâcher la pression sur les automobilistes, en les responsabilisant, notamment en ce qui concerne les grands excès de vitesse, ou alors en cessant l'hypocrisie qui consiste à accepter que les gens puissent acheter des véhicules capables de rouler à plus de 130 km/h.

Contre la délinquance, on peut déjà se demander si le déploiement des forces de police, sur le terrain, est le bon. Est-il normal que les sorties du Président de la République ou de ses ministres donnent lieu à des recours massifs à des centaines de CRS ? 
Et puis, la tolérance vis-à-vis des atteintes régulières à la propriété privée demeure le vecteur numéro 1 de la persistance de cette petite délinquance qui empoisonne le quotidien des gens.

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que le nombre de personnes incarcérées ne devrait pas partir à la baisse. Il faudrait même plutôt s'attendre à la création de 10 ou 20 000 places à court terme. Pourquoi ? Parce qu'on sait que 1/3 des maires de France, surtout de petites communes, s'opposent à l'application de la loi sur le mariage dit pour tous. Que va faire Hollande, après les scandaleux abus de force policière constatés ? Les envoyer tous en prison ? 

Peut-être que le problème de surpopulation carcérale, outre la faiblesse des moyens de la justice, est aussi lié à l'inadéquation entre les lois en vigueur et leur acceptabilité, faute de simplicité ou de résonance dans le corps social du pays. Un peu de démocratie directe pourrait permettre de remédier à ce problème. L'égalité devant la loi, même pour les élites élues, fait aussi partie de la solution. En ces temps d'affaires Guerini/Dalongeville/Andrieux, ça n'est pas évident. 


2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je vous prie de m’excuser. Je n’ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.
    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.
    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

    RépondreSupprimer
  2. En même temps, le laxisme des juges n'est un secret pour personne et un certain nombre de personnes sont relâchées dans la nature, qui mériteraient largement de pourrir en prison. Ou au moins d'y faire un tour (par exemple les racailles qui ont braqué un RER D il y a quelque temps, il y a pléthore d'exemples).
    J'aurais plutôt tendance à penser qu'il n'y a pas assez de gens en prison !

    Par contre sur la délinquance routière et sur le trafic de cannabis, on se rejoint.

    RépondreSupprimer