dimanche 13 mai 2012

Cash Investigation, Envoyé Spécial : France 2 en mode militant

Oyez oyez, contribuables, ou plutôt, dormez tranquille. Votre argent, prélevé par la gabelle redevance TV est bien employé ! Un exemple ? France Television. Coup sur coup, on a eu droit à deux émissions d’anthologie :
Qu'apprend-on grâce à TV Moscou euh pardon France Television ? 
  • que le Grand Duché du Luxembourg, c'est pô bien, c'est des méchants, c'est un paradis fiscal, bouh
  • les entreprises qui paient moins de 33% d'impots créent un manque à gagner pour l'Etat (1'30 du reportage)
  • "A l'heure où toute l'Europe parle de rigueur, certaines entreprises échappent au système" (mais la journaliste oublie sa propre niche fiscale lire Atlantico, "les journalistes méritent-ils leur niche ?"
  • "on" n'a rien fait contre les paradis fiscaux (à la minute 5'00 du reportage)
  • l'existence des paradis fiscaux remet en cause les choix démocratiques des grands pays industrialisés en soustrayant des recettes fiscales importantes et en remettant en cause la souveraineté fiscale (la, on a vraiment envie de rire, ou d'hurler).  
Quand à la thèse de Serviteurs de Dieu, 20 ans après, c'est que : 

  • Paul Flamant, un prêtre en désaccord avec l'Eglise Catholique, est habilité à commenter ce qui se passe au sein de l'Eglise.


Pas à un seul moment, Elise Luchet ne se pose les questions suivantes : 

  • est-ce qu'il est logique que des Etats en grave difficulté financière (France, Royaume Uni, Etats Unis) aillent faire la guerre aux quatre coins du monde ?
  • est-ce que les Etats doivent vraiment aider des banques ou bien alors laisser tomber une entreprise privée en difficulté, car l'aider est injuste pour les autres ?
  • est-ce que c'est nous qui ne prélevons pas assez ou bien les autres qui gèrent mieux leurs pays ?
  • est-ce qu'il ne faudrait pas balayer devant notre porte, avant d'aller se mêler de la loi d'autres Etats souverains, en regardant ce qui se passe dans les zones franches urbaines, aux Antilles, à Monaco ou à Andorre ? 
  • si on parle de réalité de l'activité de l'entreprise dans un pays, alors est-ce que Total ne devrait pas payer beaucoup plus d’impôts au Gabon ou en Birmanie plutôt qu'en France, et GSK et les autres firmes pharmaceutiques dans les pays africains où ils testent leurs médicaments ? Pourquoi Elise Luchet ne poursuit pas jusqu'au bout sa logique de l'exploitation, en dénonçant le niveau de vie scandaleusement élevé des Français (importateurs de pétrole) par rapport aux Tchadiens (exportateurs de pétrole) ?
  • est-ce que les choix budgétaires sont démocratiquement arbitrés dans un pays où 50% des ménages ne paient pas d'impôts et 80% des dépenses votées par le parlement ne peuvent pas être modifiées par le parlement, étant donné qu'on ne licencient pas les fonctionnaires ?
En ce qui concerne Serviteurs de Dieu, 20 ans, citons simplement Le Padre Blog - "je suis prêtre, je suis célibataire et je le vis bien". Cette campagne qui consiste à dire que l'Eglise est rétrograde car conservatrice sur le statut des prêtres est sans fondement, et ce pour les raisons suivantes :
  • seulement 4,5 % seulement de nos concitoyens disent fréquenter une église chaque dimanche, 15 % y allant régulièrement, de l'ordre d'une fois par mois environ (source la Croix). Autrement dit, France 2 donne de l'importance à un sujet qui n'en a que pour 1 français sur 8.
  • laisser penser que les prêtres sont empêchés de se marier néglige le fait que les prêtres peuvent embrasser d'autres religions, librement, le protestantisme notamment.
  • les diocèses les plus alignés sur le Vatican, comme Paris ou les Yvelines, sont aussi  ceux dont les Eglises sont les plus remplies.

Apparemment, France TV est entrée en campagne. Une drole de campagne, à vrai dire. Celle alignée sur une sorte de gauche archaique, laicarde et ultra nationaliste. Dommage qu'en 5 ans, l'UMP se soit montrée incapable de privatiser ce bunker de la pensée unique à la française. Rejoignez le groupe Facebook Privatiser France Télévisions et supprimer la redevance télé  !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire