jeudi 4 août 2011

Hauts revenus : vous auriez dû faire ministre !

Attention, match de hauts salaires ! Prenons deux personnes. L'une est un trader qui gagne 500.000 euros par an, et l'autre est un pôôôôôôôôvre ministre qui gagne seulement 156.000 euros par an. Quelle situation est la plus privilégiée ? Tout le monde répond en coeur : le trader !! (en plus c'est un méchant qui met tout le monde au chomage alors que le ministre, lui, fait du social, c'est connu !).

Seulement, le trader (en fait, le sales):
  • il a fait une école de commerce (dette : 24.000 euros)
  • il n'a pas papa-maman derrière lui, à l'inverse d'un grand nombre de politiciens qui donnent des leçons d'égalité
  • il loue ou achète un appartement qui ne peut pas représenter plus de 33% de son salaire
  • il fait vivre, par ses achats chez Hermès ou Vuitton, la ville de Sainte Florence en Vendée,
  • son salaire dépend de sa performance commerciale
  • et surtout, il paye des impots sur le revenu.

Par contre, le/la ministre (valable aussi pour sénateurs etc)
  • a 13.000 euros d'argent de poche par mois
  • il a fait l'ENA (études payées et sponsorisées par le contribuable)
  • se fait payer sa voiture, son train, son téléphone et son logement par le contribuable
  • a des bons plans immobiliers, comme Georges Tron et son ILN du XVeme arr.
  • bénéficie d'une retraite hors compétition, qui relativise, si cela était possible, l'avantage accordé aux fonctionnaires de base
Qui sont les hauts revenus ? L'INSEE nous parle de dirigeants d’entreprise, de professionnels de la finance ou de commerciaux, ainsi que de non salariés. On a donc soit des gens en compétition avec le monde entier (ce qui rend leur rémunération légitime puisque challengeable), soit des gens titulaires de charges. le gouvernement pense que ces rémunérations sont illégitimes ? Quid de la concurrence libre et non faussée ? De la non-intervention de l'Etat dans les choix des gens ? Si les médecins sont trop payés, pourquoi ne pas supprimer la Sécurité Sociale, ou la rendre optionnelle ou ne plus donner la possibilité de travailler ET pour un hopital public ET pour son propre cabinet ?



Annoncer donc de nouvelles taxes un QUATRE AOUT, on peut dire que ce gouvernement a le sens de la provocation, surtout juste après nous avoir dit que la guerre de Lybie se prolonge.
Vous voulez taxer encore plus les hauts revenus et empécher les commerciaux, les pilotes d'avions, les footballeurs ou les DAF de s'en sortir par leur seul travail ? Humm ... comme un air de Tea Party qui se dessine en France ...




Annexe : n'oublions pas que
  • 50% des foyers fiscaux ne payent pas d'impot sur le revenu
  • les franciliens (18% des français) paient 43% de l'IRPP collecté en France



Part des ménages payant l'IRPP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire