mercredi 31 août 2011

Banques : le FMI s'acharne ?

Christine Lagarde, présidente du FMI, s'est faite reprendre (en langage d'jeune's, on pourrait presque dire "s'est faite calmée) par un Christian Noyer d'habitude connu pour ... son invisibilité et sa discrétion.



Alors, que faut-il penser ?

En réalité, rien. Déjà, sur le plan technique, le débat est ouvert. Philippe Herlin (professeur d'économie, blogger de la dette de la France) dit "Déjà, sur 2009-2010, l’amélioration des résultats des banques provenait essentiellement d’une baisse des provisions pour risques, elles continuent, et le risque souverain devient de plus en plus réel. Alors faut-il s’inquiéter pour les banques ? Oui bien sûr."
D'autres, à commencer par les banquiers eux-mêmes ou le Centre des Professions Financières, suggèrent le contraire et invitent plutôt à regarder du coté de la santé financière des Etats.

Ensuite, sur le plan économique, une banque est une entreprise. Toute entreprise peut faire faillite. Pourquoi les banques échapperaient à cette possibilité ? 

Enfin, on peut se demander ce qu'on veut des banques. Sur le plan politique, la quasi totalité du spectre s'accorde à dire qu'il faut les réguler et les empécher de spéculer. Pourquoi pas, mais dans ce cas, comment les banques, réduites à leur simple fonction de gestion de dépot, vont faire pour sortir des ROE records et distribuer de la participation ? Dans une banque universelle classique type BNP Paribas, Credit Agricole ou SocGen, qui font à la fois du crédit et des opérations de marché, typiquement les 10 ou 15 000 personnes en charge des activités de marchés rapportent entre le quart et la moitié du résultat de toute la banque qui compte entre 100 et 150 000 employés. Si on supprime la "spéculation", il n'y aura pas de miracles. Juste moins d'IS pour l'Etat, moins de dividendes pour les actionnaires et moins de primes pour le guichetier. 

Alors, pourrait-on suggérer à Christine Lagarde, qui se faire remettre en place par Charles Gave sur Contrepoints (Banques : pourquoi Lagarde ne comprend rien à l’économie) de plutôt se demander pourquoi le FMi, directement issu de Bretton Woods, existe encore alors qu'il aurait dû disparaitre le 15 Août 1971 quand Nixon a suspendu la convertibilité du dollar en or ? 

1 commentaire:

  1. You have shared a great information about Télésurveillance Montreal and Solution De Sécurité.
    Which are very informative for us.Thanks

    RépondreSupprimer