dimanche 3 octobre 2010

Le gouffre du Tram T3



La Mairie de Paris admet que le Tramway ligne 3 est hors de prix – elle finance 66,5% des infrastructures, le reste est à la charge de la Région. Phrase extraite du Journal du Dimanche qui aurait mieux fait d'écrire "Le contribuable parisien finance 66,5% des infrastructures, le reste est à la charge du contribuable francilien.

Figure de style ? Pas seulement. Les dérapages s'accumulent, entre le Velib et le Tram. Or, Paris, la Mairie doit en être consciente, a pour atout son taux de taxation un peu plus faible que dans les communes alentour, héritières de traditions communistes. Si les impots remontent comme la Mairie est en train de le faire, quel avantage comparatif restera à Paris face à des zones en pleine revitalisation urbaine (Plaine Saint Denis), mieux adaptées au business (la Défense, Genève) ou plus family friendly (Yvelines, Nantes et tout le grand ouest) ?

Réponse, zero, et la, il faudra que la Mairie étudie serieusement ce qui s'est passé dans les centres urbains état-uniens entre les années 60 et les années 80, ou à Bruxelles aujourd'hui. La capitale du Royaume de Belgique est riche sur le papier, du fait de la localisation de nombreux sièges sociaux, mais ses actifs paient des taxes dans la périphérie, et ses entreprises leurs impots au Luxembourg. Faire fuir les actifs personnes physiques ou personnes morales peut enclencher une spirale négative dont il sera difficile de sortir !

Donc faisons pression pour que la Mairie de Paris revoit sérieusement ses plans, réactive le bus PC et le chemin de fer de la Petite Ceinture, et bien sur baisse les impots.
Avec l'economie, les parisiens pourront peut etre concilier écologie et déplacement personnel, avec la Tesla (dont une concession vient d'ouvrir à l'angle de l'avenue Kléber et de la rue Hamelin dans le 16eme).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire