mercredi 10 novembre 2010

Fraternité !

Aaaah, la fraternité et le vivre-ensemble, quel parti ne l'inscrit pas au frontispice de son programme, forcément hyper Républicain ?

On a

- l'Etat, qui s'invite publiquement dans le vivrensemble par le biais de son Médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, qui a participé à un colloque public organisé par les franc maçons du Grand Orient de France
- le Parti Socialiste, trop drôle avec son programme d'égalité réelle (lol), à confronter à l'affaire Antoine de Rocquigny du Fayel vs Bagdad Ghezal
- les post gaullistes comme Villepin, qui promettent une République Solidaire

21 ans après la chute du Mur de Berlin, pourquoi veut on nous faire croire qu'il faut toujours rêver à un communisme (au sens sociétal) sur Terre ? Insistons sur "faire croire", car le vivre ensemble c'est toujours pour les autres, jamais pour soi, surtout si on est un homme politique.

On le sait, personne ne veut du vivrensemble. Les classes moyennes précarisées des banlieues sont comme les élus socialistes, le 130 metre carré en HLM dans le 6eme arrondissement en moins : elles rêvent de vivre pas ensemble. La fiction d'une société française fraternelle acceptant toutes les différences se heurte à la réalité de certains plus égaux que d'autres, y compris en droit et non pas juste en faits. Ceux qui s'acharnent sur Florent Pagny et sa sortie sur son fils qui se mettrait à parler en reubeu sont les premiers à inscrire leurs enfants en Allemand LV1 Latin Grec, loin des enfants des autres, à problèmes.

Alors, disons le clairement, non au vivrensemble decrété par une autorité étatique, oui au laisser vivre chacun selon son choix, dans le cadre de la Loi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire