mardi 20 juillet 2010

"Vive" la délinquance des "racailles" !

Ajout : 20July10 4.30 PM CET : il s'agit evidemment d'un titre à prendre au second degré.


Depuis quelques jours, à la faveur des troubles de Grenoble, on revoit fleurir le discours d'amalgame arabe/jeune/musulman/islamiste/déliquant. On devrait se garder de ce genre de propos et au contraire se féliciter du fait que les noirs et arabes de banlieue soient au contraire hyper bien integrés !

En effet, ils imitent leurs ainés agriculteurs http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoafMV9y.html ,
pécheurs http://www.lexpress.fr/informations/samedi-5-fevrier-le-parlement-de-bretagne-en-feu_607650.html (le parlement de Bretagne a t il été remboursé ?) ,
Corses http://www.20minutes.fr/article/60057/Marseille-Corse-une-gendarmerie-plastiquee-apres-la-visite-de-la-ministre.php,
Basques http://www.liberation.fr/societe/010120500-au-pays-basque-les-attentats-se-succedent
Ouvriers Continental
http://www.dailymotion.com/video/x91wq6_compiegne-les-conti-mettent-a-sac-l_news

chasseurs
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/03/21/01011-20090321FILWWW00560-manifestation-de-chasseurs-a-valenciennes.php
je cite "Les pompiers ont également dû intervenir sur un feu de maison, causé semble-t-il par des fumigènes. "Nous, on n'est pas pour la casse, on n'est pas violents, mais à un moment, il y en a ras-le-bol", a expliqué Patrick, un chasseur dunkerquois."

Arretons la cette énumération absurde. Tous les chasseurs, tous les Corses, tous les ouvriers de l'auto ne sont pas des casseurs, des voleurs, des délinquants, des français de papier mais pas de coeur.

Rien à voir avec la couleur ou la religion, tout à voir avec le non respect du bien d'autrui.

20 ou 30 ans de socialo-communisme de gauche ou de droite ont appris aux gens que

- "l'Etat ne fera jamais faillite", que
- "le mobilier urbain est au final toujours remplacé"
,
- qu'on peut balancer des papiers ou des mégots de cigarette par terre dans les rues puisqu'elles sont "balayées de toute facon" (spécialité française !),
- que l'on peut voler dans les magasins puisqu'ils sont remboursés par les assurances,
- que les comportements privés
(acheter une voiture, choisir un métier ou une formation, faire des enfants) doivent être épaulés par la "puissance publique" sous forme de prime à la casse, obligation d'embauche dans la fonction publique ou allocation familiale.

Alors, vous voyez bien que les leçons ont été bien apprises ?

Si vous n'en pouvez plus de cette spirale négative plus d'état-plus d'impots-plus de dysfonctionnements-plus d'état, n'hésitez pas à vous saisir d'un bulletin de vote libéral. Sinon, continuez à écouter ceux qui vous parle de "société" :-) .

NB : si le pouvoir actuel ne met pas les sans papier dans un avion, puisqu'il parait que ca fait partie du problème, c'est qu'il n'en a ni envie, ni le droit. Pas envie car au final les sans papier servent à contourner le corset fiscalo-législatif qui tuerait les restaurants et le BTP autrement, sans parler des nounous et des bonnes dans le XVIe et à Neuilly, arretons de nous cacher :-). Et pas le droit car les sans papiers ne sont pas une catégorie homogène de gens tous fraudeurs. Vu sous cet angle, on comprend pourquoi ils ne se cachent meme plus et manifestent, les "sans papier".

2 commentaires: