mercredi 9 septembre 2015

Les riverains de Roland Garros ont oublié de brûler une autoroute ...

C'est parti pour la destruction des Serres d'Auteuil, dans le cadre de l'extension de Roland Garros !
Et hab quoi, dirons certains ? Il faut bien avancer, non, et en finir avec la France des blocages ? Et puis il en va de la survie du tournoi de Roland Garros en tant que membre du grand chelem, non ? 

Le problème est que ces travaux, non seulement s'effectuent contre la volonté de riverains, mais qu'en plus ils ne constituent pas une solution vraiment pérenne pour Roland Garros. A croire qu'à la FFT, ils ne voient pas plus loin que 2024. 

Les riverains de Roland Garros n'ont rien compris : ils ont tenté de faire prévaloir leur point de vue en faisant une pétition (60 000 signatures ...) et en attentant des recours en justice. 

L'exemple du blocage de l'autoroute A1 la semaine dernière, en Picardie, ou les manifs d'agriculteurs montrent clairement qu'ils ne s'agissait pas de la bonne méthode. Ils auraient mieux fait de bloquer le trafic de la A13 et brûler des palettes sur la chaussée. Peut être que le gouvernement Valls les aurait écouté, alors ? 

Quand à l'idée que, même après travaux, Roland Garros restera toujours plus exigu, en terme de surface, que Flushing Meadows ou Wimbledon, cela ne semble déranger personne. 

C'est comme ça. On élit des gens pou un mandat et ils s'attribuent le droit de faire ce qui bon leur semble durant ce laps de temps. Il faudra quand même qu'un jour, en France, on discute des limites de la démocratie représentative ... surtout quand, pour des raisons obscures, elle s'efface, de temps en temps, derrière le droit du manifestant le plus fort.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire