mardi 17 février 2015

Les #QAG qu'on entendra pas cette après-midi à l'@AssembleeNat

Les attentats de Copenhague permettent au Parti Socialiste de relancer l'invocation à l'esprit du 11 janvier.



Oui, vous avez bien lu. Le premier ministre français, dirigeant d'une république laïque et d'une ancienne puissance coloniale, essaye d'englober dans l'esprit du 11 janvier une monarchie luthérienne.  
Nous sommes prévenus. L'esprit du 11 janvier va constituer l'alpha et l'oméga du discours de la majorité actuelle, qui va faire de la lutte contre le terrorisme en France et en Europe l'épine dorsale de son message, tout comme, en 2004, pour assurer sa réélection, Georges W. Bush a fait de la lutte contre le terrorisme son unique sujet. Cette comparaison est faite à dessein. Il est absolument hallucinant de constater que celui qui a été élu président de la république en partie en réaction au supposé Bushisme de son prédécesseur est finalement pire. 

Heureusement, la politique ne s'arrête pas aux accents guerriers de l’exécutif. Nous avons élu 577 personnes payées pour, d'une part, voter le budget de l'Etat, et, d'autre part, contrôler l'action de l’exécutif. Esprit du 11 janvier ou pas, le gouvernement Valls a un certain nombre de missions à effectuer, vous savez, faire tourner la police, la justice, l'armée et la diplomatie, voire plus si nous étions si riches pour que nous puissions payer d'autres services publics. Mieux : ce contrôle de l’exécutif, chaque citoyen peut constater par lui-même si les députés le mettent bien en oeuvre, grâce à la magie du direct . 
Toutefois, au vu des questions au gouvernement des semaines précédentes, gageons que les QAG suivantes ne seront pas posées : 

  • Question au premier ministre, Manuel Valls : l'attaque de Roland Dumas sur l'influence qu'aurait votre épouse (1) permet de ne parler de vos ennuis (2) potentiels avec la justice (3), Monsieur le Premier Ministre. Le PS maîtrise désormais à la perfection l'art du buzz ! Justement, Mr le 1er Ministre, Au vu  du comportement de François Mitterrand entre 1934 et 1943, au vu de la promotion obtenue par Ahmed Chekhab à Vaux en Velin (4) en 2014, au vu des propos de Roland Dumas hier, allez-vous, Monsieur le Premier Ministre, quitter le Parti Socialiste, ou bien allez-vous fermer les yeux ? Quand cessera le double discours de gauche ? Comment peut-on prendre des mesures liberticides inédites et dangereuses (mais "républicaines" ...) contre Dieudonné sans ensuite avoir des actes en cohérence lorsqu'il s'agit de sa propre famille politique ?
  • Question au Garde des sceaux, Christiane Taubira : Une étudiante a été violée dans un train de banlieue Paris Melun dans la nuit du 4 au 5 février, en présence de voyageurs qui ne sont pas intervenus (5). Ce fait divers en suit bien d'autres. Les médias soulèvent déjà la question de la non-assistance à personne en danger. Dans une affaire moins dramatique, une de vos collègues du gouvernement,  Laurence Rossignol, a souffert des conséquences de l'inhibition des passants lors d'un vol à l'arraché (6). On le voit, la question de la légitime défense des citoyens est cruciale. Madame le Garde des Sceaux, on ne pourra pas (et on ne veut pas) mettre un policier derrière chaque citoyen. Alors, à quand une réforme de la présomption de légitime défense ? Va t-on continuer à accuser les témoins de scène d'agressions de ne rien faire, quand on sait qu'ils risquent d'aller en prison (7) s'ils cherchent à aider (8) ?
  • Question au Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve : il parait, Monsieur le ministre de l'intérieur, qu'afin de lutter contre le terrorisme et en réponse au 11 janvier 2015, vous vous êtes prononcé pour « des contrôles systématiques » dans les aéroports de Schengen (9). Pouvez-vous nous dire en quoi le parcours des frères Kouachi, début janvier, entre le 11eme arrondissement, l'Aisne et la région de Roissy, aurait-pu être stoppé par de tels contrôles ? Pensez-vous vraiment que la liberté de circulation des hommes et des marchandises ainsi que l'abolition des frontières intérieures doivent être sacrifiées sur l'autel de la cause de la lutte anti-terroriste ? Si c'est le fond de votre pensée, comment pourrez-vous ensuite expliquer que le Front National, un parti socialiste cohérent, a tort de vouloir remettre en cause Schenghen ?
  • Question au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius : le 15 février dernier, l'Elysée a publié un communiqué intitulé "Assassinat des otages égyptiens en Libye" (10). Les affaires étrangères ont-elles informé l'Elysée du fait que ces otages ont été assassinés par des partisans de l'Etat Islamique en Irak et au Levant parce que chrétiens (11), tout comme les otages de l'HyperCasher de la Porte de Vincennes ont été tués non pas parce qu'ils étaient français mais parce qu'ils étaient juifs  ? 
  • Question au Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : Monsieur le ministre, vous êtes certes en charge de la défense, et non pas des Droits de l'Homme. Mais la France s'enorgueillit souvent d'être la patrie des Droits de l'Homme, et de se battre à travers le monde pour cela. Dans ce contexte, comment expliquez-vous, Monsieur le Ministre, que vous ne supportiez pas la critique ou les doutes de la presse au point de ne pas inviter à une conférence de presse le quotidien le Monde, parce qu'ils auraient posé quelques questions sur la cohérence de la politique étrangère française (12) ? Que n'eut-on dit si un tel acte se fut produit sous un gouvernement de droite, ou dans quelque pays dictatorial ? Pourquoi aller faire la guerre en Afrique alors que le combat pour les libertés devrait commencer ici, chez nous, en France ? 
  • Question au Ministre de la Culture et de la Communication , Fleur Pellerin : Madame le ministre, la presse rapporte le fait que vous voulez taxer les firmes étrangères grosses utilisatrices de bande passante (Netflix et Google)  pour "faire contribuer ces groupes à la création française et européenne ainsi qu’au régime des intermittents du spectacles", comme doivent le faire les télévisions (13). Plutôt que de taxer encore et toujours plus, avez-vous pensé à proposer la privatisation des radios et télévisions publiques, ainsi que la suppression du régime des intermittents du spectacle ? Pour info, il existe déjà une redevance sur les supports numériques ou une  taxe sur les abonnements Internet, entre autres.
  • Question au Secrétaire d'Etat au budget, Christian Eckert : même vous, Monsieur le Secrétaire d'Etat, êtes obligé de reconnaître que l’exécution budgétaire sera bien plus difficile que prévu (14). Pouvez-vous faire un point sur la façon dont la France va continuer à vérifier l'existence de la courbe de Laffer
  • Question au Secrétaire d'Etat au numérique, Axelle Lemaire : avez-vous éduqué vos collègues du gouvernement sur le sujet de la neutralité du net ? Le gouvernement va t-il émettre une position avant le vote de la U.S Federal Communications Commission qui se tiendra le 26 février prochain (15) ?
  • Question au Secrétaire d'Etat aux droits de l'homme : ah non, ce poste n'existe pas. Alors posons la au Premier Ministre, Manuel Valls : dans le flot de mesures anti terroristes que vous nous promettez (comme si les manifestants du 11 janvier avaient demandé à vivre en RDA ...), le gouvernement se demande t-il quand même si les atteintes sécuritaires à l’État de droit mettent-elles nos démocraties en danger ? S’il existe un danger, le risque qu’il nous fait courir est-il proportionné au risque terroriste ? (16) Ou bien ces questionnements sont-ils complètement absents ? 
  • Question au Ministre des Affaires Sociales, Marisol Touraine : vous qui êtes si sûre du bon droit du régime social des indépendants (vous avez soutenu un amendement qui durcit les sanctions contre ceux qui veulent discuter de la légitimité du RSI), vous réjouissez-vous de la mise en place d'une commission d'enquête sur le sujet du RSI (17) ? 


Alors, les députés vont-ils discuter efficacité des services publics, équilibre budgétaire, respect des libertés, ou bien seront-ils alignés comme un seul homme derrière le gouvernement pour valider des lois liberticides et une extension sans limite du champ d'action de l'Etat ? 




Les épisodes précédents







(8) Le Parisien Condamné après avoir défendu sa collègue 22 novembre 2014
(10) Elysée Assassinat des otages égyptiens en Libye 15 février 2015 
(13) Contrepoints La taxe sur Internet revient à l’ordre du jour 15 février 2015
(16) Contrepoints État ou terrorisme : quel est le plus dangereux ? 17 février 2015

Aucun commentaire:

Publier un commentaire