mardi 3 février 2015

Les #QAG qu'on entendra pas cette après-midi à l'@AssembleeNat

La République est en danger ! Une candidate FN à une législative partielle en 2015 a déclaré en 1996, lors d'un conseil municipal : «rien dans les propos de Jean-Marie Le Pen sur l’évidente inégalité des races ne tombe sous le coup de la loi. […] L’observation que les enfants d’origine vietnamienne s’adaptent généralement mieux aux études et au travail que ceux de l’immigration africaine est le fait de tous les enseignants, même de gauche. Nous affirmons que la civilisation française de notre grand siècle était supérieure dans tous les domaines de l’épanouissement de l’esprit, des arts et des lettres à celles des Huns et des Bantous. Le Front national n’est ni raciste ni antisémite, mais défend les droits prioritaires des Français chez eux» (1).

Juste quelques remarques. Déjà, voila pourquoi, plutôt que de faire des lois anti racistes inutiles, il faut au contraire légaliser le racisme, afin que chacun sache exactement à qui il a affaire et ce que chacun pense vraiment. Et qu'est ce qui est pire ? Des gens comme cette FN qui dit clairement ce qu'elle pense, ou bien des gens y compris de gauche qui pratiquent l'évitement scolaire afin que leur enfant ne se retrouve pas dans des classes d'africains (2) ? 
Qui plus est, cette dame, par ailleurs, donc, déjà en politique en 1996, et actuellement cumularde (elle est donc députée européenne et conseillère régionale), dit-elle autre chose que ce que l'Education Nationale a enseigné pendant des dizaines d'années ? Souvenons-nous quand même du fait que c'est Jules Ferry qui a déclaré «Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures». Où était la république en danger quand François Hollande a rendu hommage à ce personnage (3) ? 

On peut parier que, grâce au Front National, les députés de la majorité éviteront d'effectuer, cette après midi, une fois de plus, leur mission de contrôle de l’exécutif, et préféreront sommer l'UMP de se démarquer de l'extrême droite, plutôt que de poser les questions suivantes : 

  • Question au premier ministre, Manuel Valls : pouvez-vous venir expliciter devant la représentation nationale ce que vous avez déclaré en Chine, à savoir le fait que  "La protection de l'emploi est plus élevée en Allemagne qu'en France" et les 35 heures ne sont "qu'une durée de référence" (4) ? Si c'est vrai, qu'attendez-vous pour alléger le code du travail, qui fait peser des contraintes inutiles sur les PME qui, à la différence des grands groupes, n'ont pas les moyens humains et financiers pour contourner les lois ? Si ce que vous dites est vrai, pourquoi maintenir ce maquis juridique hypocrite
  • Question au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius : pouvez-vous faire un point sur le budget de votre ministère, et préciser l'impact de la baisse de l'euro sur vos comptes internes, puisque qu'il semble que vous payez un certain nombre de vos dépenses en dollars (5) ? 
  • Question au Ministre de l'Écologie, Ségolène Royal : allez-vous préciser la position du gouvernement en terme de sortie du nucléaire, ou bien allez-vous continuer à changer d'avis en fonction des circonstances politiques (6) ? 
  • Question au Ministre de l'Éducation nationale, Najat Belkacem : une jeune enseignante, Céline Alvarez, a adopté avec succès la méthode Montessori au sein d'une maternelle de ZEP (7). Allez-vous demander à l'Education Nationale de laisser se développer des communautés éducatives libres, sur une base locale, utilisant la pédagogie qu'elles jugent pertinentes, ou bien allez-vous maintenir coûte que coûte ce modèle monolithique, jacobin  (8) et destructeur ?  
  • Question au Garde des sceaux, Christiane Taubira : après la prise d'otage de l'Hyper Casher de la porte de Vincennes et le massacre au sein de la rédaction de Charlie Hebdo, où est l'annonce d'un plan de rénovation et de construction de prisons ? Il n'y a pas assez de places de prisons par rapport au nombre de personnes condamnées (on peut en prendre pour preuve le nombre de condamnés qui ne se sont pas retrouvés en prison, comme le djihadiste Amédy Coulibaly ou la députée Sylvie Andrieux (9)), et les places existantes sont indignes, comme le rappelle fréquemment la Cour Européenne des Droits de l'Homme. La France peut-elle se permettre de garder en état ces bombes à retardement et à radicalisation que sont ses prisons ? 
  • Question au Ministre des Finances : Michel Sapin : il parait que la France lutte contre le terrorisme mais aussi contre ses déficits ? (10) Pouvez-vous nous faire un point sur le coût de la guerre au Mali, puisque le ministère de la défense reste sourd aux interrogations des contribuables ? 
  • Question au Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian : la France est partie faire la guerre au Mali pour lutter contre le terrorisme. 17 morts plus tard, concluez-vous que la mission est un échec ? 
  • Question au Ministre des Affaires sociales , Marisol Touraine : bien qu'au pays des "Tous Charlie", il est illégal de contester les abus du régime social des indépendants, combien faudra t-il de drames, madame la ministre, avant que vous daignez mettre en conformité avec les lois européennes le RSI, et la Sécurité Sociale dans son ensemble ?
  • Question au Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner ; vos collègues socialistes sont incapables de se souvenir de votre nom (11). Qu'en concluez-vous sur l'(in)utilité de votre mission, Mr le Ministre ? 

La liste pourrait être encore plus longue, (voir les précédentes questions restées sans réponse), mais pourtant, attendez-vous cette après-midi comme d'autres, au même spectacle en total décalage avec les attentes des citoyens et contribuables.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire