mercredi 2 décembre 2015

Les #QAG qu'on entendra pas cette après-midi à l'@AssembleeNat

Quand le Premier Ministre s'exprime à la radio (1), devant les français, c'est du sérieux ! Une remarque sur le FN, une autre sur Benzema, le maintien de l'objectif de croissance, et évidemment, la sécurité ...! Certes, quelques sujets mineurs comme le chômage, le ras le bol fiscal, les promesses trahies du Parti Socialiste ou les renversements diplomatiques sont éludés, mais est-ce important ?
Du coup, quelle pourra être la teneur des questions au gouvernement (QAG) sachant que 1984 semble vraiment être devenu le manuel du gouvernement ? Comment interpréter autrement le war is peace "L'état d'urgence est là pour protéger nos libertés" (2) ou la dérogation au respect de la Convention Européenne des droits de l'homme (3) ?
Sachant que les élus PS qui n'ont pas voté l'état d'urgence sont convoqués, sachant que des citoyens sont perquisitionnés du simple fait d'avoir une activité militante, sachant que nous sommes censés lutter contre les idées d'extrême droite, les députés vont-ils ramener le gouvernement à la raison (ce qui n'exclue pas la fermeté vis-a-vis de la lutte contre le djihadisme), et poser les questions au gouvernement (QAG) suivantes ? 


  • Question au premier ministre, Manuel Valls : Monsieur le Ministre, il parait que vous cherchez la taupe du gouvernement qui raconte le conseil des ministres au Canard Enchaîné (4). Pourquoi donc ? N'étiez-vous pas, il y a quelques semaines encore, favorable aux écoutes généralisées des français, avec la Loi Renseignement, par exemple ? 

  • Question au Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve : Monsieur le Ministre, selon la Ligue des Droits de l'Homme, vouloir priver de leur nationalité jusqu’aux personnes nées françaises, c’est délivrer une nouvelle fois le message d’une France divisée (5). C'était aussi votre position il y a quelques semaines encore.



    Pouvez-vous, Monsieur le Ministre, expliquer pourquoi vous avez changé d'avis, et ce alors qu'en janvier dernier, cette proposition était déjà sur la table. A l'occasion, les socialistes l'avaient qualifié d'extrême droite. 
  • Question à la Ministre de l'Écologie, Ségolène Royal : Madame la Ministre, la France organise la COP21, ce dont les franciliens se sont bien rendus compte, grâce aux décisions de la préfecture de police de Paris. Mais vous cherchez également à promouvoir des alternatives à l'automobile, notamment pour se rendre au travail. Dans ce contexte, comment interpréter, Madame la Ministre, le plafonnement et le caractère facultatif de l'indemnité kilométrique vélo (6) ? 

  • Question à la Ministre de l'Emploi, Myriam El Khomri : la situation de la France est préoccupante (7). En ce qui concerne l'emploi, elle est plus que tendue : +42 000 chomeurs en Octobre, quand le chômage baisse partout ailleurs, en Espagne par exemple (8). Quelle est, Madame le Ministre, le plan que le gouvernement va proposer pour enfin inverser la courbe du chômage ? 


Parions sur le fait qu'à toute question possible et imaginable, Valls répondra "lutte contre le  FN" ou bien "lutte contre le terrorisme djihadiste !"



Aucun commentaire:

Publier un commentaire