dimanche 29 juin 2014

Gay Pride 2014 : Anne Hidalgo et les socialistes accueillis par une foule hostile



Anne Hidalgo l'affirme : "le mariage [pour tous] n'était qu'une première étape", et "je suis fière d'être là".






Les manifestants répondent "dégage !!" (source RTL et le Parisien).
"Jugée «hypocrite» et «indécente», la présence de la représentante socialiste est venue entacher ce moment festif qu'est la Gay Pride". 
C'est une bonne chose !
Cela prouve que même les militants actifs de la cause LGBT, y compris dans tout ce qu'elle a de moins logique et de plus essentialiste, (la sexualité, une identité ?), ont compris que le PS les a manipulé. 

Demeure une question : comment les partisans de la procréation médicalement assistée (PMA) ouverte aux couples de femmes peuvent-ils parler d'égalité, sans évoquer le nécessaire corollaire, à savoir la légalisation de la GPA en France ? En effet, comment feront les couples d'hommes pour avoir des enfants ensemble ? 
Une fois de plus, c'est l'Europe qui va forcer la France à analyser ses contradictions internes, comme on le voit avec la condamnation par la CEDH de la France

Deux mille enfants en France sont nés de mères-porteuses à l'étranger, souvent de parents gays. Hollande répond "pas de légalisation de la gestation pour autrui (GPA) sous sa présidence" (comme si la circulaire Taubira sur la nationalité d'enfants nés par GPA à l'étranger n'était pas un premier pas vers la légalisation).

Il faut croire que la présidence de Hollande n'ira pas jusqu'à son terme ? Ou alors Hollande va faire sortir la France de l'Europe ? 





Sur le même sujet 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire