mercredi 6 juillet 2011

Patriat, Le Guen & Cambadelis vs Atlantico

Patriat, Le Guen & Cambadelis, mais que veulent-ils de plus ?
Si vous avez lu l'article du Monde, Affaire Banon : des partisans de DSK s'en prennent au site Atlantico, alors vous savez que les trois socialistes accusent :


- Tristane Banon d'être manipulée / instrumentalisée, puisqu'elle porte plainte des années après le drame qu'elle dit avoir vécu
- Atlantico d'être une officine de manipulation puisqu'un grand nombre de rédacteurs d'Atlantico se disent de droite.

On ne fera pas l'insulte de demander ce qu'être de droite veut dire. Quel est le rapport entre Arash Derambarsh (auteur de Comment peut-on être de droite ?) ou Wladimir d'Ormesson et Eric Brunet ou le roi des bloggeurs conservateurs, Yvan Rioufol (bon, en fait, il y a un petit lien, c'est de refuser l'hypocrisie socialiste :-) ).

On se penchera plutôt avec étonnement sur l'acharnement des "males blancs quinquagénaires" socialistes contre ce qui devrait en théorie être leur électorat : les opprimés, les femmes etc.

Alors, un message au clan de Neuilly (aviez-vous remarqué comme beaucoup de partisants de DSK ou de socialistes de 1er plan sont Neuilléens, à part Patriat ? voir le post Politique des Quotas du 16 Novembre 2010)  : n'en jetez plus, ayez la victoire modeste. Les poursuites contre votre homme providentiel sont abandonnées, vous avez gagné. Un vaste complot international impliquant une écrivain parisienne, une immigrée illégale guinnéenne, le NYPD, Accor, des officines, la mafia Russe n'a pas suffit à discréditer DSK. Peut importe qu'il soit révélé que l'ex directeur du FMI fréquente des prostituées (on comprend : chez les libéraux, on est évidemment pour la légalisation) dans des hotels à 3000 dollars la nuit, ou que pour aller de Washington à Berlin, il passe par New York et Paris. Non, tout ca n'est pas grave. Voyez : toute la classe politique s'était acharné sur les Bleus lors de l'affaire Zahia, mais personne n'a jugé grave que DSK fasse de même.

Franchement, arrêtez d'insulter les femmes violées ou agréssées, car c'est ce que vous êtes en train de faire. Ne vous inquiétez pas, elles se taieront, surtout si leur agresseur est un homme connu ou puissant, ou un sénateur maire de Seine Saint Denis ou si elles ont un parcours judiciaire moins clean que celui de leur violeur.
Actez plutot du fait que votre amateur de pates aux truffes ne se présentera pas à la Présidentielle de 2012 et commencez plutot à vous pencher sur "le projet socialiste". Car, on rappelera qu'avec les taux de popularité du pouvoir actuel, et dans le cadre du système bi partisan que vous cherchez à maintenir à tout prix, il serait quand même hallucinant que vous perdiez en 2012.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire