jeudi 14 octobre 2010

N'allez plus chez eux par hasard ...

Les raffineurs font grêve et prennent le pays en otage ? («La grève a été décidée par la CGT au niveau national pour mettre une pression forte sur le gouvernement et faire capoter la réforme des retraites.» Signé Pascal Galéoté, leader de la CGT au Grand Port maritime de Marseille.

Les raffineurs ne devraient pas oublier certaines choses :

- la valeur ajoutée du pétrole, ca n'est pas eux qui la produisent, ce sont personnes (et les pays) qui forent, explorent et produisent. Sans le Gabon ou la Birmanie, il n'y aurait pas de Total et de ses avantages typiques des sociétés du CAC 40, dont bénéficient les raffineurs.


- pas de business sans client. Et dans le pétrole, le client c'est notamment l'automobiliste. Or, la consommation d'essence stagne en France. Les véhicules automobiles s'alourdissent, certes, mais les moteurs sont plus efficaces. La logique est que nous utilisions mieux de pétrole, et non pas plus de pétrole.

- les russes se réjouissent de voir les raffineurs faire grêve, ils préssentent de futures bonnes affaires en terme de livraisons de gaz cet hiver. On ne peut pas appeler à faire grêve au niveau des raffineries et en même temps demander des baisses de prix et autres tarifs sociaux sur l'energie.

Total est en monopole en France. Alors, le pouvoir du consommateur est nul. On ne peut boycotter ni Total ni la CGT ni Bercy et sa T.I.P.P. On ira donc toujours chez eux, et ca ne sera pas un hasard.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire