dimanche 17 octobre 2010

Ca n'arrive pas qu'aux autres



Il semble que toute la pensée politique actuelle d'une partie de nos concitoyens consiste à penser que :
- l'Etat (et tout ce qu'il pourvoit) est un organisme indépendant des citoyens et des contribuables
- l'Argent peut être simplement imprimé pour être distribué
- Si les deux premiers ne marchent pas, il suffit de taxer les riches
- la France est un grand pays sur le plan économique, riche et développé. Il ne peut donc pas rejoindre la Grèce ou l'Argentine sur le plan des catastrophes économiques
- la France, l'Etat et la Nation, c'est la même chose

Juste quelques éléments pour infirmer tout ceci.
- l'Etat est un agent économique, qui prèlève d'un coté pour redistribuer de l'autre. Etant donné qu'il est en déficit, soit il ne prélève pas assez, soit il dépense trop. Pourquoi chez les libéraux on pense qu'il dépense trop ? Parce que les contribuables se plaignent d'être trop taxés et aussi, voire surtout parce que les français ne sont, dans l'ensemble, pas satisfaits du service public. En Ile de France notamment, entre l'insécurité perçue dans les banlieues ou dans Paris, les plaintes des usagers du RER C, l'explosion des services des urgences médicales, le découragement des entrepreneurs et professions libérales façe à la montagne administrative, la frustration des fonctionnaires voulant améliorer l'Etat, les accidents dûs au mauvais état de la chaussée, le sous équipement de certains tribunaux, la liste des griefs est longue.

Pour le moment, nous sommes encore dans la zone où la future necessité peut encore être une opportunité. Réformons l'Etat pendant qu'il en est encore temps. Baissons les prélévements obligatoires, réduisons le périmêtre de l'Etat et laissons le gérer les fonctions régaliennes. Deléguons le reste à d'autres acteurs.

Evitons d'avoir à etre gérés par le FMI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire