jeudi 18 octobre 2012

Nationalité française bradée ?

Il parait que le gouvernement veut brader les conditions d'accès à la nationalité française, si on en croit Les Moutons Enragés ou les Jeunes Populaires. Sacré Valls ! Ca serait quand même paradoxal que le ministre de l'intérieur, ultra nationaliste puisque socialiste, arrive à l'effet inverse de celui de sa France rêvée  lui qu'il trouve qu'il n'y a pas assez, notamment dans sa bonne ville d'Evry, de white, de blancos.

Notez, nulle part, l'acquisition de la nationalité est facile. 
Prenez le Royaume Uni. Apparemment, le questionnaire n'est pas facile ! N'est ce pas, David ? Eton, Oxford et ne pas se souvenir de la Magna Carta ?


Et que dire de Stéphanie de Lannoy, future Grande Duchesse de Luxembourg ? Elle aussi semble avoir des difficultés avec l’acquisition de la nationalité luxembourgeoise, étant donné quelques citoyens du Grand Duché protestent contre l'exception à la Loi dont elle a bénéficié, de manière expresse. Comme quoi, on peut être une voisine, belge, future résidente et néanmoins soulever des questions en terme d'acquisition de la nationalité, y compris dans un pays où 40% de la population est étrangère.


Et oui, vous ne saviez pas que le Luxembourgeois était une vraie langue ^^ ?

Ce débat sur la nationalité, il ressemble un peu à celui sur le mariage des gays : alors que les hétéros, au pouvoir notamment, ne se marient pas (Hollande, Moscovici, Duflot), les gays, eux, se tournent vers cette institution "du passé". Pour la nationalité, c'est un peu la même chose. Nous avons des français de l'étranger, comme ce ministre Russe en Géorgie, des ministres qui revisitent le Made in France alors que l'enjeu, c'est l'Europe et l'international et des peuples qui veulent en finir avec l'Etat-Nation, mais nous nous focalisons sur la nationalité.  

Du coup, posons une question iconoclaste : étant donné que les critères d'accession à la nationalité française sont un élément de crispation à l’extrême droite de la droite, est ce que le gouvernement socialiste ne chercherait pas à faire monter l’extrême droite pour les prochaines élections, comme Mitterrand avant les législatives de 1986 ? Non ... ils ne peuvent pas être si cyniques !

Remarquez, il existerait bien une façon de sortir par le haut de cette question : mettre en avant la nationalité Européenne et les identités régionales. Mais bon, Hollande préfère se brouiller avec nos amis et voisins Allemands ou avec les "riches" et passer pour un idiot (c'est Karl Lagerfeld, un autre étranger qui a tant apporté à la France, qui le dit !).



Sur le même sujet : 

Loi n°2006-1376 du 14 novembre 2006, un post du 21 Octobre 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire