mardi 2 octobre 2012

Le mouvement de défense des entrepreneurs "Les Pigeons" sur LCI


Quand on pense que certains ont glissé un bulletin Flamby Mollande François Hollande dans l'urne ...

Par contre, avouons aussi que la tentative de récupération de la droite UMP est, elle, carrément risible. Quel est le gouvernement qui n'a pas supprimé les 35 heures ? Modifié l'assiette de la CSG ? Relevé le forfait social ? Abaissé le seuil de taxation des plus values sur cessions de valeurs mobilières, au premier euro de cession ? C'est Fillon ! Ne parlons pas de l'exit tax et de la traque des titulaires de comptes en Suisse, y compris en utilisant le recel.

Le combat n'est pas celui de la gauche contre la droite, c'est celui des libéraux contre les collectivistes et ultra étatistes. Et dans ce combat, l'UMP est bien plus proche du PS que ce qu'ils veulent afficher. Les libéraux, c'est à dire ceux qui pensent que le respect de la propriété privée (qui est inscrite dans la DDHC), c'est au Parti Libéral Démocrate, à Alternative Libérale et chez certains centristes de l'UDI (Réformateurs, Libéraux du Modem, Nouveau Centre).

Sinon, pour sortir de l'analyse de la récupération politique, il faudrait quand même que les français dans leur ensemble se posent la question suivante : qui construit la France ? Le gouvernement, ou bien les entrepreneurs ? Qui fait qu'au quotidien, des emplois sont crées, des produits sont mis à la disposition de clients, des taxes sont payées ? Le gouvernement, ou bien les entrepreneurs ?  Et est-il logique que le gouvernement concentre des ressources humaines (donc finançières) sur Arcelor Mittal mais laisse partir aux Etats Unis des inventeurs comme celui du trottoir à énergie ?  Enfin, que les français réalisent que même sur les biens et services emblématiques su service public à la française, l'Etat n'y est pour rien ! Les trains sont le fruit d'une intense bulle spéculative, les hopitaux sont nés de la charité privée, l'électricité était privée à l'origine, elle est nigérienne ou russe désormais etc.

Toutes les entreprises, même celles du CAC 40 ont commencé toutes petites, alors si le gouvernement veut tuer le CAC 40 de demain en disant au revoir aux start ups, qu'il le dise !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire