samedi 28 mai 2011

Toute la France soutient Christine Lagarde. Toute ? Non






Il parait que les qualités de Christine Lagarde en font une candidate idéale pour le FMI. On ne peut nier le fait que l'actuelle ministre de l'économie est manifestement une personne travailleuse et intelligente. Elle ne serait pas devenue numéro un de Baker & McKenzie sans cela.

Ceci étant dit, regardons objectivement les questions suivantes :

- quelles ont été ses performances en tant que ministre de l'économie et des finances ?
- a t-on besoin de son profil au FMI ?
- A ton besoin du FMI ??
- Y a t il de meilleurs candidats ?
- Qui pourrait être ministre des finances pour l'année qu'il reste avant les Présidentielles 2012 ?



Cela dit, toute la France soutient Christine Lagarde. Toute ? Non !


Georges Ugeux, banquier d'affaires et responsable du blog "démystifier la finance", avance de bons arguments contre la candidature de Christine Lagarde au FMi :



-Nous ne sommes plus en 1945, Bretton Woods, c'est fini,  Mettre à la tête du FMI un(e) Européen(ne) est loin de se justifier.
-  La capacité de gestion de la crise grecque par l’Eurozone est sérieusement battue en brèche. Elle a dû faire appel au FMI pour des raisons d’impuissance. La candidature de Madame Lagarde -ou de tout autre Européen- soulève une question qui n’est pas triviale : celle d'un conflit d'intérêt possible.
 - le  déficit budgétaire français de plus de 7% nous rapproche plus du Portugal que de l'Allemagne. Elle risque à tout moment de voir sa notation assortie d'une perspective négative. Madame Lagarde est essentielle à la confiance des investisseurs internationaux dans la France.


Le webzine Contrepoints (bien de chez nous, à la différence de Mr Ugeux, Belge à New York , pour ceux qui auront malicieusement noté que Georges Ugeux n'est pas français) soulève aussi quelques questions, celles relatives au too big to fail. La France est -elle trop grosse pour faire faillite ? Contrepoints note que Christine Lagarde épouse tout de même fermement les thèses de ce qu’on peut appeler le consensus des sauvetages  et "l’intervention étatique qui, comme nous l’avons maintes fois mentionné, est une impasse. Et il y a plein de monde qui semble être d’accord avec nous". 


L'intervention de ceux qui décortiquent le CV et les prestations réelles de Madame Lagarde sont assez bien vues, comme celle des "couloirs de Bercy".


Ceux qui pensent que l'affaire Tapie est trop importante pour être mise de coté s'opposent ausssi à la venue de Christine Lagarde au FMi. On peut citer Bayrou, Mediapart, Sarkofrance et autres gens soucieux du bon fonctionnement de la justice et de l'Etat de droit. 


FMI-Lagarde: Bayrou s'étonne du soutien de... par FranceInfo


Enfin, il y a l'immense majorité des gens, qu'ils soient de sensibilité libérale ou au contraire ultra socialiste et anti libérale, qui veulent qu'on ferme le FMI, tout simplement. Une revue de presse qui dépasse le point de vue du parti socialiste français exprimé dans le Monde, pour aller ce que disent les
Maliens, les altermondialistes français, les libertariens US et les amis de Ron Paul, des gens proches des Républicains, le Cato Institute, les Neo Zelandais,  Atlantico et bien d'autres encore, permet de savoir ce que veulent les gens : qu'on ferme le FMI, qui aurait du de toutes façons cesser toute activité le 16 Aout 1971.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire