lundi 9 mai 2011

Le communisme et les libertés, une histoire non convergente

Dimanche 8 Mai 2011, à l'occasion de la Commémoration de la victoire du 8 Mai 1945, le Président Sarkozy est allé rendre hommage à la résistance bretonne à la citadelle de Port-Louis. Notons en passant l'évolution. On se souvient tous que l'alors candidat Sarkozy n'avait pas démenti les propos rapportés dans le livre de Yasmina Reza, à savoir
- "Qu’est-ce qu’on va foutre dans un centre opérationnel sinistre à regarder un radar ? Qui a eu cette idée de demeuré ?... Je me fous des Bretons. Je vais être au milieu de dix connards en train de regarder une carte ! (...)"
En réaction à l'annonce de son staff de campagne de la visite du Cross Corsen, à Plouarzel (Finistère). Passons.

Un élu local communiste s'est permis d'interrompre ce qui est peut-etre un discours de campagne pour 2012, allons savoir, mais avant tout et surtout un hommage à la Résistance.

Quelle insulte de cet élu communiste quand il a hurlé au Président Sarkozy que sa politique est la mort de la liberté, de l'égalité et de la fraternité. 
Cet élu du Parti Communiste Français aurait vraiment dû, en ce jour du 8 Mai 1945, faire profil bas !




Rappel : déja, le communisme, en 1939 comme en 2011, ca n'est ni la liberté, ni l'égalité, ni la fraternité. Pour s'en rendre compte il suffit de se rendre sur www.pcf.fr, en hallucinant sur le fait que 21 ans après la Chute du Mur de Berlin, un parti ose encore s'appeler communiste. Et que nous raconte pcf.fr / ce que nous voulons ?
"nous appliquerons le 35 - 60 - 1600 - 20 à savoir : les 35 heures, la retraite à 60 ans à taux plein, le Smic à 1 600 euros bruts et pas de salaires au-dessus de 20 fois le SMIC" autrement dit la fin des libertés économiques et civiles, la guerre de tous contre tous et l'égalitarisme contraitre de l'égalité. Et si on emonte aux années 40, il faut quand même rappeler que le PCF est quand même le parti du STO et du Pacte Germano-Soviétique ! Le Parti Communiste est par essence l'allié, en 1940, l'allié objectif de l'Allemagne Nazie.
Seule la magnifique opération d'entourloupe / de com / de réconciliation nationale a permis au Général de Gaulle de générer cette excroquerie ce retournement de situation dans lequel la France est vainqueur de la Seconde Guerre Mondiale, et non pas vaincue, et qu'une majorité de français dont les communistes formeraient l'avant garde, aient été resistants et non pas juste attentistes. Ca n'est pas faire insulte à l'histoire nationale que d'affirmer que le Général de Gaulle a su reconstruire, in exrremis, la fierté nationale en 1944, et empécher une guerre civile dans laquelle les communistes étaient, une fois de plus, la partie prenante numéro un (cf les Milices Patriotiques Communiste de 1944, qui ont voulu, depuis le Limousin, faire secession).
Donc hier comme aujourd'hui, les communistes ne défendent pas la devise de la République.

Le Front National, héritier direct de la collaboration, a longtemps été ostracisé, à juste titre. Le Parti Communiste est, de la même façon, l'héritier d'un système criminel qui a tué jusqu'au 11 Novembre 1989. Pourquoi le PCF/Front de Gauche est traité différemment de son alter ego Front National ? 
On comprend que l'UMP tendance dure veuille s'allier avec le FN : le PS est par nature dans une logique d'alliance avec le PCF, tout aussi coupable que le parti de la fille à papa de Saint Cloud en regard de l'histoire .
Pour contrer illico l'argument d'exagération, rappelons quand même que dans un parti communiste, outre l'absence de liberté de la presse ou autre, on tire dans le dos des citoyens qui veulent fuir, histoire de vraiment les forcer à rester pour prouver que le communisme, c'est mieux. Le constructivisme communisme est le même que le constructivisme nazi. 
Que cet élu local breton s'en souvienne.

En attendant, associons nous à l'hommage de la Nation aux Résistants, ainsi qu'à tous ceux qui ont risqué leur vie, alliés anglo-américains, forces françaises d'Afrique, pour libérer le pays. Et félicitons les bretons pour leur dignité. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire