jeudi 26 mai 2011

Le modèle social à la française est mort !

(ce sont les français qui le disent !)

Bonne nouvelle, on peut arrêter de vendre du flamby aux Français. Ils constatent eux-mêmes que le modèle social à la française est mort.

Non seulement, Plus de deux Français sur trois pensent que leur génération passera une retraite «moins bonne» que celle de leurs parents. Et 57% d’entre eux s’attendent à une baisse des pensions publiques de retraite (c'est une étude HSBC publiée ce Jeudi 26 Mai 2011 qui l'affirme, source : Boursorama), mais en plus, on apprend aujourd'hui également que les étudiants sont 26% à déclarer avoir "rencontré de réelles difficultés pour faire face aux dépenses courantes": alimentation, loyer ou encore factures d'électricité (normal, il n'ont pas de revenus) et surtout, un étudiant sur cinq renonce à se soigner. (source AFP) : indigne du niveau globale de la médecine française et de l'image que les français ont du niveau de santé de leurs concitoyens.

Voila où nous en sommes. Dans modèle social à la française, on met souvent le SMIC, la couverture médicale universelle, l'importance des services publics forcément gérés par des entreprises publiques (la Poste, RATP, SNCF, Education Nationale, hopitaux, EDF) et la recherche d'égalité de situations (une certaine gauche et les adeptes de la fille à papa de Saint Cloud ne parlent t-ils pas de salaires maximum ?).

Seulement voila, il n'y a pas que Alternative Libérale, le PLD,  l'IFRAP et l'Institut Turgot, et même le Monde qui dénoncent cette imposture. Les français la vivent douloureusement, tous les jours. Ils savent qu'ils payent en vain et que, quand ils auront vraiment besoin d'aide, personne ne sera là pour les tirer d'un mauvais pas. Usagers des RER C et D (et des autres lignes aussi), clients d'EDF en droit de réclamer un "remboursement pour trop perçu), jeunes sortis du système scolaire sans qualifications, chômeurs de longue durée contraints à la pauvreté, stagiaires  à 400 euros par mois, contribuables payant des taxes diverses et variées, automobilistes et deux roues slalomant entre les radars et les nids de poule, nous sommes trop nombreux à savoir que, décidemment, le modèle social à la française est mort.

57% des français s’attendent, en Mai 2011, à une baisse des pensions publiques de retraite ? C'est à peu près la même proportion de français qui se sont abstenus aux dernières échéances electorales.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire