jeudi 19 août 2010

"Porte d’Auteuil environnement"

La polémique qui oppose les habitants du quartier à la Mairie de Paris a désormais franchit les portes de la villa Montmorency, puisqu'un article d'Agoravox y fait référence.
En gros, les habitants de ce quartier tranquille et familial (enfin, familles CSP +) disent non à un projet de HLM. Ouuh les méchants ! Bah oui, c'est logique ! Riche = méchant, la boucle est bouclée.

Simplement, quelques nuances.
Déjà, Auteuil n'est pas un quartier riche. Et oui ! A un moment, la vérité des chiffres doit être retablie. Auteuil Neuilly Passy c'était il y a 15 ans, maintenant ca serait au minimum Auteuil Neuilly Passy Pereire, et plus surement Solferino Boetie Saint Martin. Les arrondissements du coeur de la capitale sont beaucoup plus chers que le XVIe en général et qu'Auteuil en particulier. Chacun pourra le vérifier sur seloger.com, PAP et autres.

D'autre part, l'article 55 de la Loi n°2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains modifiant l'article L302-5 du Code de la construction et de l'habitation ("loi SRU" en court) est tres clair : "Les dispositions de la présente section s'appliquent aux communes dont la population est au moins égale à 1 500 habitants en Ile-de-France et 3 500 habitants dans les autres régions qui sont comprises, au sens du recensement général de la population, dans une agglomération de plus de 50 000 habitants comprenant au moins une commune de plus de 15 000 habitants, et dans lesquelles le nombre total de logements locatifs sociaux représente, au 1er janvier de l'année précédente, moins de 20 % des résidences principales"
Un arrondissement est-il une commune ? Non. Les 20% s'appliquent à Paris dans son ensemble. Sinon ca fait bien longtemps qu'Auteuil et Passy auraient effectivement fait secession. Certes, l'art 58 précise que, comme les Maires d'Arrondissement participent à la politique urbaine, ils doivent fixer des objectifs locaux. Maintenant, les maires d'arrondissement sont ils vraiment impliqués ? La question est posée.

Du coup, cela permet d'aborder une question plus large : faut-il que chacun prenne sa part de responsabilité et construire un peu partout des logements à loyers modérés ? La réponse est oui, evidemment. Et Auteuil n'est encore pas moins exonéré de ses responsabilités que les autres. De toutes façons, les temps de transport excessivement long des personnes extérieures à l'arrondissement qui viennent y travailler finira tout simplement par être un frein à sa bonne marche. Mais si le but est vraiment de loger des gens, pourquoi les législations restrictives persistent, notamment celles relatives à la location de chambres de bonne ?

En fait, les habitants d'Auteuil devraient se rassurer, tout en se félicitant de leur décision de faire passer pour de l'écologie la défense de leur patrimoine. La mairie de Paris semble engagée dans une sorte de poker menteur avec le XVIe, dont les enjeux semblent obsurs. Mais ce qui est certain, c'est que la politique écolo de boboification de la ville n'est probablement pas de nature à avoir un impact financier négatif, au contraire !

NB : c'est évidemment le concept de HLM le problème. Il ne faut pas refuser de HLM à Auteuil mais de HLM tout court, et laisser le marché allouer le logement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire