vendredi 6 août 2010

L'insécurité

Vous avez tous lu le sondage du Figaro et la conclusion sans appel : soutien massif des français.

Reprenons.

1. La méthode : Echantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Ca parait sérieux.

2. Les questions : l'insécurité c'est :

- les multi récidivistes
- les ressortissants d'origine étrangère coupables de polygamie ou d'excision
- les assassins de policiers et de gendarmes
- les Roms occupant des camps illégaux
- le manque de vidéo surveillance
- les parents de délinquants dépassés par la situation

Rien donc sur :

- les assassins de gens non policiers et gendarmes (il y a en France moins de 500 homicides par an, 145 000 policiers, 105 000 gendarmes et 62 millions et quelques d'autres personnes ni policiers ni gendarmes)
- les délinquants majeurs ou orphelins

Outre le fait qu'on peut se poser des question sur

- les délinquants multi-récidivistes (un délinquant n'est pas un contrevenant mais pas un criminel non plus, donc a t-on l'intention de mettre un bracelet aux voleurs de voiture multi-récidivistes ?)
- les gens d'origine étrangère (pourquoi ne dit-on pas clairement arabes et noirs, étand donné la nature des crimes ou délits repprochés, outre le fait qu'on se demande où commence et ou s'arrête l'origine étrangère : aux parents ? au naturalisé lui-même ? quid des francais nés en France de parents non français etc etc)

On se demande aussi pourquoi les français, qui souffrent de la délinquance au quotidien (et non pas de la criminalité, la France est un pays calme sur ce plan à l'échelle du monde) apporte leur soutien à des mesures liberticides mais qui ne résoudront pas leurs problèmes de délinquance et d'incivilités. Retirer la nationalité française à un polygame ne changera rien, à priori, aux sacs volés à l'arraché, aux téléphones subtilisés dans le métro, aux crachats, aux feux rouges grillés. Et puis en plus, il faudra l'expulser pour bien faire, ce nouvel étranger. Parce que c'est moins la nationalité que la présence sur le territoire, qui pose problème, non ?

Liberticide, liberticide ... Trop de liberté tue la liberté ? Prenons un cas concret. Est ce que les français, qui jouent sur l'ambiguité prostitution légale mais racolage illégal, accepteront que des associations anti-prostitutions publient les plaques des voitures des clients, comme cela se fait dans certains Etats ? Les plaques auto sont parfaitement lisibles par video surveillance, et ceci n'est qu'un tout petit exemple.

Il n'y a pas de solution miracle à la délinquance et à la criminalité. Mais commencons déjà par faire appliquer les lois existantes, de préférence en rendant ces dernières simples et intelligibles donc évidentes.

Chez les libéraux, on a non pas des solutions pour atteindre une délinquance zero (ca n'existe pas, même dans un régime ultra-policier type RDA).
Par contre on constate que le mélange repression / assistance qu'on nous sert depuis 30 ans ne marche pas terrible.
L'Etat doit reconnaitre qu'il n'est pas le mieux placé pour régler des problèmes locaux. Il doit abandonner le monopole de la violence et le partager avec les citoyens, au minimum.

Lire aussi "in-égalité des citoyens français devant la mort ?" du Samedi 31 Juillet, en réaction à ce fameux discours de Grenoble, écrit par un Henri Guaino plus en forme que jamais.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire