mercredi 4 août 2010

Entre pseudo théorie du complot et vrai business

Vous avez suivi, le Blackberry est blackboulé dans plusieurs pays !

Apparemment, les Emirats Arabes Unis, l'Arabie Saoudite, l'Inde , ou à un certain degré, la France, ne reprocherait pas tant à Blackberry de stocker les messages des utilisateurs sur des serveurs localisés aux Etats Unis ou au Canada (avec les fantasmes d'écoute et de surveillance par une puissance étrangère), ils s'opposeraient plutôt à ce qu'une entreprise privée propose une solution propriétaire de cryptage performant des emails (impossibilité pour eux de controler efficacements leurs citoyens).

Qu'en pensez-vous ? Les Etats ne confondent-ils pas parfois instruments de souveraineté et sur-controle des citoyens ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire