samedi 15 décembre 2012

Tuerie du Connecticut

Personne ne peut rester insensible au drame de l'école de Newton, Connecticut. Comme le Président Obama, chacun associera ses prières aux familles touchées par le drame. 

Néanmoins, ne ne trompons pas de procès. Ce qui a tué dans le Connecticut, ça n'est pas le deuxième amendement mais un jeune homme qui a pressé sur une détente.

La législation sur le port d'armes est bien plus stricte chez nous en France qu'aux Etats Unis, pourtant, la ville de Marseille notamment, ou la Corse, sont régulièrement endeuillées par des drames impliquant des armes à feu. Inversement, des pays démocratiques et surarmés peuvent être des coins tranquilles. C'est bien la preuve que les problèmes sont liées non pas à la présence d'armes mais bien à leurs utilisateurs.

Pour les libéraux,. les choses sont claires :  L'État, qui est le plus grand acheteur (ou vendeur) d'armes, bombes, missiles, avions de chasse, etc., est mal placé d'un point de vue moral pour défendre une telle interdiction. Et Comme dans le cas de l'interdiction de la drogue, la prohibition ne profite qu'à ceux qui ne la respectent pas (marché noir, trafics), tandis que ceux qui se conforment docilement à la loi sont les premières victimes (voir Wikilibéral).

Ce ne sont pas les armes qui sont dangereuses mais ceux qui les manient.



voir aussi 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire