mardi 17 avril 2012

Le WWF, victime collatérale du scandale Juan Carlos ?

Que Juan Carlos, Roi d'Espagne, se brise la hanche en allant chasser à grands frais l'éléphant au Botswana, en compagnie d'une possible maitresse, alors que l'Espagne, qui le paye, est en crise économique sévère est déjà plus qu'un énorme scandale en soit.

Mais une des victimes collatérales de cette affaire pourrait aussi être le WWF, le World Wildlife Fund (Fond Mondial pour la Vie Sauvage).
Cette sulfureuse multinationale de l'écologie politique dirigiste a justement pour président d'honneur le Roi d'Espagne, Juan Carlos. Sans être spécialement un fan des éléphants ou au contraire un écolo forcené, on peut quand même dire que cette affaire fait tache. 

Et puis, surtout, le WWF n'est pas forcément ce que nous croyons. Nous avons tous vu ces gentils bénévoles qui tentent de vous arracher une signature ou un don un peu partout dans les rues parisiennes. Mais avions nous vu que le WWF est un énorme fond d'investissement, ce qui n'a rien de choquant au contraire, mais n'est pas forcément connu de ses bénévoles ? Le WWF, en partenariat avec une banque suisse, gère le Living Planet Fund, un bon vieux fond luxembourgeois des familles. Consultez leur site web ici http://livingplanetfundcom.site.securepod.com/fr/fund_about.aspx et regardez le logo en bas à droite. Oh le joli panda ! 

Le WWF a aussi et surtout été cofondé par son H. R. H. Prince Bernhard des Pays Bas, un ancien membre du NSDAP. Ne nous méprenons pas. Chacun a droit à des erreurs de jeunesse, même si il semble que le Prince Bernhard n'ait pas vraiment exprimé de regrets de sa jeunesse. Mais, ceci prouve que, comme le répète Ecologie Libérale, que l'ADN de l'écologie politique n'est absolument pas de gauche. Il est incompréhensible que d'anciens gauchistes puissent se sentir des affinités avec une idéologie profondément conservatrice (au sens gauchiste du terme).

C'est bien tout ce que dénoncent les libéraux comme Gauche Libérale et Alternative Libérale quand ils dénoncent l'obscurantisme du WWF, comme quand ils organisent 6 minutes pour les lumières (lire Collectif contre l'obscurantisme - 6 min pour les lumières , un post du 1er avril 2011). 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire