vendredi 27 avril 2012

« La droite menacée d’un séisme en 2012 »

Par Fondapol, le 3 août 2010 (deux mille DIX)

Si la droite perd l’élection présidentielle de 2012, ce ne sera pas une défaite comme les autres. La dégradation du climat politique renforce la menace qui pèse sur elle.
La perte, dimanche 11 juillet, de la circonscription de Rambouillet en précise les manifestations. Depuis qu’elle a repris l’Elysée à la gauche, en 1995, la droite a subi comme autant d’échecs la plupart des élections locales.
Ces défaites répétées ne l’ont pas empêchée de conserver le pouvoir, mais elles ont peu à peu sapé ses assises territoriales, jusqu’aux plus anciennes, œuvrant lentement à l’effondrement d’un édifice : entre 1998 et 2010, la droite a perdu, en métropole, 744 cantons, 34 départements et 18 régions.

la suite sur le site de la Fondapol 

Un article clairvoyant !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire