samedi 26 juillet 2014

Alors, les habitants de l'est parisien, les AirBnB ?

Parisiens, notamment les "bourgeois bohèmes" de l'est, avez-vous lu cet article du Point (1) ? Airbnb, Sejourning.com... À Paris, la mairie traque les propriétaires hors la loi !

D'après la loi, un propriétaire qui loue une résidence secondaire pour de courtes durées transforme de facto son logement en local commercial... Il existe donc un "Bureau de la protection des locaux d'habitation" qui est chargé de délivrer des autorisations pour louer son bien à des touristes.

Oui, vous avez bien lu. En République Populaire de France, un propriétaire ne peut pas faire ce qu'il veut de son appartement, tout comme il ne peut pas construire ce qu'il veut sur son terrain, d'ailleurs (une des causes, en ce qui concerne ce point, de la bulle immobilière (2)). 

Certes, les socialistes de droite n'ont jamais parlé de changer ces lois. Mais ce qui est certain, c'est que l'actuelle majorité municipale au pouvoir, qui est au pouvoir depuis 2001, avait prévenu les parisiens. Anne Hidalgo avait prévénu. Il n'y a qu'à lire ses documents de campagne. De plus, n'a t-elle pas nommé un communiste, Ian Brossat, en tant qu'adjoint chargé du logement ? Ce doctrinaire va appliquer son programme : 30% de HLM à Paris. Les parisiens ont voté pour cela. 

Les anti libéraux caricaturent souvent le libéralisme en parlant de liberté du renard dans le poulailler. A l'étude des faits, on se rend compte qu'en réalité, il n'y a pas de poulailler spontané, mais que c'est bien le fermier socialiste qui installe ses clôtures. 








Sur le même sujet : AirBnB : ces parisiens, de gauche, qui vont comprendre leur douleur, un post du 27 mai 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire