mardi 20 mai 2014

L'UDI/Modem et Guy Verhofstadt

Les listes d'union UDI/Modem "les Européens" mènent depuis quelques mois une campagne dynamique et difficile. Difficile car dans le contexte actuel, rare sont ceux qui partagent les vues optimistes des centristes et des libéraux sur le fédéralisme Européen. 
L'ALDE, le parti européen des centristes et libéraux, veut propager cet enthousiasme et veut lutter contre les messages des eurosceptiques ou des nationalistes. 

A ce titre, Guy Verhofstadt, le chef de file de l'ALDE, candidat à la présidence de la Commission Européenne,  est un leader aux convictions clairement affichées. Simplement, les libéraux français se demandent, depuis quelques jours, si pour voter Guy Verhofstadt au niveau Européen, il faut voter UDI/Modem au niveau français.



En effet, si les centristes français sont bien en phase avec l'ALDE sur la nécessité de plus d'Europe, l'UDI/Modem a la convergence fiscale et sociale comme un de ses principaux points de programme, ce qui ne semble pas correspondre aux vues de l'ALDE. 


"There needs to be much closer coordination and convergence of tax and social security polices too, but just like in the US, Germany or Spain there is scope for regional differences."5 minutes with Guy Verhofstadt, Daniel Cohn-Bendit, – à la London School of Economics, 4 octobre 2012”

"Même si nous sommes attachés au principe de la concurrence fiscale, nous sommes convaincus que nous devons faire plus pour lutter contre l’évasion et la fraude fiscales."



Idem pour la poursuite du partage du siège du Parlement Européen entre Strasbourg et Bruxelles, un engagement de l'UDI/Modem, en totale contradiction avec One Seat. 

L'UDI/Modem répond qu'ils ne sont pas membres de l'ALDE, le parti de Guy Verhofstadt, mais membres du PDE, qui soutient Guy Verhofstadt.

La question reste donc ouverte. Pour voter pour le programme de l'ALDE, qui privilégier ?




Sur le même sujet 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire