jeudi 10 octobre 2013

Européennes : l'UDI ne doit pas s'allier avec l'UMP

Dans tous les pays d'Europe comme à Bruxelles au parlement Européen (1), il y a au moins 5 familles politiques :

  • l’extrême gauche d'inspiration communiste (Front de Gauche, Die Linke)
  • les socialistes réformistes (PS, SPD, Labour)
  • le centre, clairement libéral et démocrate (UDI, FDP, LibDem)
  • les conservateurs (UMP, Tories, CDU/CSU)
  • les nationalistes (FN etc)
En France, par un tour de magie verbale qui trouve de moins en moins sa justification, Jean-François Copé et ses amis tentent de nous faire croire que l'UMP, c'est la droite et le centre, et que cet ensemble informe serait à la fois fédéraliste Européen et gaulliste. 

Evidemment, les électeurs ne sont pas dupes. 

L'UDI est clairement fédéraliste, et va même jusqu'à proposer une présidence de l'Union issue du suffrage universel et qui soit porteur de couleur politique (voir la Question de la semaine sur le site de l'UDI (2) : "Pensez-vous qu'il faille créer un poste de Président de l'Union européenne avec un réel mandat politique qui soit donc supra-étatique ?"), l'UMP ne l'est pas, et les deux positions, qui se défendent, ne sont pas identiques. 

Dommage qu'il n'y ait pas eu de clarification idéologique au sein de l'UMP depuis un an. Mais que la droite ne commence pas à chercher des alliances avec le centre aux Européennes (3) , faute de quoi seul le FN aura un programme très clair vis-à-vis de l'Europe : sortie de l'Euro et des institutions fédérales. 






Sur le même sujet 

L'#UMP, c'est la droite, l'#UDI, c'est le centre, un post du 8 Septembre 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire