mardi 6 décembre 2011

La Belgique se dote d'un gouvernement

Dommage pour eux, ils fonctionnaient très bien avec les intérimaires qui géraient les affaires courantes et juste les affaires courantes.
Une preuve : le taux de croissance du PIB pendant la crise.
Maintenant qu'un socialiste dirigeant d'une région en faillite prend le pouvoir à Bruxelles, peut-être que le Roi et Fitch seront rassurés, mais certainement pas les contribuables et entrepreneurs.
Les villes libres de Belgique avait pourtant tout pour tenter l'expérience de monarchies libertariennes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire