vendredi 16 décembre 2011

Condamnation de Chirac : un bon signal

L'ancien Président de la république a été condamné à de la prison avec sursis pour l'affaire des emplois fictifs à la Mairie de Paris, et c'est une bonne chose.
Ce qui l'est moins, c'est sans doute la réaction de certains de ses amis, comme Christian Jacob, qui affirme dans le Figaro "qu'il est triste et affecté", ou de certains autres hommes et femmes politiques dont la Croix a rassemblé les réactions.
A en lire certaines, on pourrait croire que le fait d'occuper une position éminente permer de réclamer la clémence en cas de faute effectuée au détriment du droit, et à celui de l'argent des contribuables.

Ce qu'on retient de tout ce procès, c'est qu'on se demande si Bertrand Delanoé a bien rompu avec ces pratiques ? Si on en croit Capital, "Voilà neuf ans que ce cachottier salarie avec l’argent du contribuable une bonne trentaine de permanents CGT, planqués dans l’une des mutuelles de la ville, la MCVAP. Dans un rapport au vitriol, l’Inspection générale de la capitale chiffre à 1,2 million par an le coût de ce petit cadeau, consenti «sans aucun fondement juridique» à l’organisation de Bernard Thibault."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire