mardi 23 juillet 2013

Sinon, l'Union des Démocrates et Indépendants (#UDI) ?

Tous les étés, c'est pareil.

L'actualité nationale et internationale a beau être chargée :

  • Attentats quotidiens ultra meurtriers à Bagdad (1)
  • Enlisement français au Mali (2)
  • Réveil d'un volcan dangereux en Indonésie (3)
  • Guerre ouverte de la France envers son voisin et "ami" Suisse (4)
  • L'affaire Cahuzac et la rencontre du 16 décembre (5)
et bien d'autres (sécheresse au Brésil, difficultés budgétaires en France, etc), les journalistes sont partis en vacances (Ile de Ré, Avignon, etc), et les stagiaires prennent le pouvoir ;-) . 

Du coup, les médias se concentrent sur les sujets faciles, et qui font du buzz :
  • Le #RoyalBaby (6) de Kate & William (congratulations ! :-) )
  • les propos (7) de Gilles Bourdouleix, un élu CNIP de Cholet, qui a dérapé :-/
Reprenons le fil des événements, comme les racontent Ouest France : 

Une  mission évangélique de 150 caravanes, dimanche en fin d’après-midi. En provenance de Tours, elle s’est installée [sans autorisations] dans un champ [privé] de 5 ha le long de la route de Nantes, empêchant de fait les agriculteurs qui l’exploitent d’y envoyer leur troupeau. Le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, s’est rendu sur place. Lors de vifs échanges verbaux, une personne des gens du voyage a alors déclamé le salut nazi : «Heil Hitler». Et le maire de répondre : «Comme quoi il n'en a peut-être pas tué assez...» Des propos confirmés par la bande-son enregistrée par un journaliste du Courrier de l'Ouest, Fabien Leduc.



Suite à cette réaction que chacun qualifiera sans équivoque d'intolérable, l'UDI a très vite réagi, par le biais de Jean Arthuis (8), Jean-Louis Borloo (9) et Jean-Christophe Lagarde (10). 
Pourquoi ? 
Parce que l'humanisme au sens démocrate chrétien du terme fait partie de l'ADN de l'UDI, un parti de centre droit dans lequel l'apologie de crimes contre l'humanité, même au millième degré, n'a pas sa place. 
Il était logique que les dirigeants de l'UDI réagissent vite et se démarquent clairement des propos de Gilles Bourdouleix. Dans un parti porté sur les fonds baptismaux par Simone Veil et Valery Giscard d'Estaing, on ne peut pas tenir de tels propos. 

La justice va faire son travail. Maintenant, pendant que l'UDI montre l'exemple en réagissant vite et fermement, où était la justice quand un maire d'Evry trouvait qu'il n'y avait pas assez de white, de blancos, dans sa ville [et donc, sous entendus, trop de blacks, de negros] ? Harlem Désir a cru bon réagir aux propos de Bourdouleix.  Mais pourquoi n'a t-il pas recadré son camarade Michel Pajon, député maire socialiste de Noisy le Grand, en novembre dernier, suite à ses propos relatifs aux Rroms (12) ?    Qu'avait dit Harlem Désir face aux propos de Georges Frèche, déjà ? 

Et surtout, n'oublions pas que pendant que Bourdouleix et d'autres se perdent en propos condamnables, les villes PS, elles, agissent, sans discours de Grenoble, sans bruit, dans le respect de la République. De Lille (13) à Nantes, en passant par Paris (14) ou Saint Denis (15), les socialistes reprennent sans le dire des thématiques que l'on croyaient Sarkozystes.

En tout cas, cette affaire montre que les politiciens n'ont toujours pas compris qu'en 2013, nous vivons à l'ère de Twitter et des chaines d'information continue


L'UDI reste néanmoins concentrée sur sa mission, de gens sérieux qui proposent une alternative au socialisme de gauche comme de droite. 

L'économiste et élu parisien Christian Saint-Etienne, à Paris, construit son projet d'alternative au socialisme d'Anne Hidalgo, qui codirige la ville depuis 2001, avec Bertrand Delanoë. 

Le député Charles de Courson continue à mener la commission d'enquête qui montre que Hollande avait été prévenu dès mi décembre, par Mediapart, du fait qu'il y avait plus qu'un doute au sujet de Jérome Cahuzac. 

La députée Européenne Christine de Veyrac protège les libertés des conducteurs de deux-roues, et leur porte-monnaie, en rejetant le contrôle technique Européen

Nelly Guet, spécialiste de l'éducation, effectue une mise au point sur Hartz IV et montre que la France aurait à gagner si elle suivait le modèle allemand en la matière. 

Le député maire de Neuilly sur Seine, Jean-Christophe Fromantin continue à pousser son projet d'exposition universelle en France en 2025


Bref, l'UDI ne s'arrête pas à Gilles Bourdouleix. 

Et au moment où la France est surtout menacée par la crise de la dette publique et par l'ultra étatisme qui étouffe le pays et ses entrepreneurs, c'est bien le minimum que l'on puisse demander à l'opposition : être au travail. 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire