mercredi 20 juin 2012

Ayrault nous prépare une France bunkerisée

Et c'est logique ! On ne peut pas faire de socialisme en économie ouverte. 
Ceci étant dit, bientôt, même les plus eurosceptiques regretteront les 4 libertés garanties par le Traité de Rome (liberté de circulation des hommes, des marchandises, des capitaux et des idées). Pourquoi ? 

Prenons la Commission d'Enquête du Sénat consacré à l'évasion des capitaux, présidée par le député communiste Eric Bocquet. Qu'avaient-ils à demander à Forget et à Noah si leur volonté d'optimiser leurs revenus et leur patrimoine devait être confronté à un soit-disant patriotisme ? 


Les sportifs de haut niveau ne sont ni des militaires ni des diplomates. Ce sont des saltimbanques autonomes, qui monnayent leur talent par le biais de fédérations sportives, qui ne sont que des associations, et non pas des administrations. Mickael Llodra ou Karim Benzema ne travaillent pas pour l'Etat mais pour eux. 

Nous ne sommes pas tous des sportifs de haut niveau, donc les revenus des footballeurs et des tennismen ne nous concernent pas. Mais ce qui nous concerne, c'est l'arsenal parfois illégal que l'Etat utilise pour traquer les gens. Voyez par exemple comment un sénateur, en pleine commission d'enquête, commente un cas en cours de jugement, ou, souvenez vous quand Eric Woerth n'a pas hésité à acheter à un receleur des listes volées d'expatriés qui n'auraient peut etre pas déclaré leur compte. 

Au lieu de se demander pourquoi on ne baisserait pas les dépenses publiques, dont les notes de frais ou les retraites des sénateurs sont un tout petit exemple, nos amis les élus préfèrent taxer toujours plus !

Dans le même délire, puisqu'à 56% du PIB accaparé par la sphère publique, on est loin du raisonnable, il y a ce groupe de travail mené par des élus proches de Moscovici, l'Association des collectivités sites d’industrie automobile. Ils écrivent, notez bien : "les exportations des usines des constructeurs français ne suffisent plus à compenser le fait qu’un million d’immatriculations sont assurées par des marques non françaises". Pour enrayer cette tendance, le rapport préconise de rendre la filière « plus verte », en travaillant notamment sur la fiscalité automobile. Il propose aussi de mettre l’accent sur les modèles de petite et moyenne gammes, où PSA Peugeot Citroën et Renault s’imposent, une position contraire « aux courants d’analyse dominants » qui considèrent le haut de gamme comme la clé de « la réussite industrielle et donc économique ». source le CCFA.

Enrayer le déclin du site automobile France


Autrement dit, au lieu de laisser tomber l'automobile, ou au lieu de dire à l'industrie automobile de produire des voitures que les gens achèteraient plus,  le gouvernement réfléchit à taxer les grosses voitures (si elles sont allemandes, tant mieux).

Qu'en pensez vous ? Ayrault ne devrait-il pas plutôt carrément dire tout de suite

  • tout le monde en Clio, made in Flins obligatoirement  
  • fermeture des usines Renault en Slovénie ou en Espagne
  • Interdiction d'importer des Audi.
A Bercy, la encore, on préfère ne pas se poser de questions. Jamais on ne se demande pourquoi un client à l'exportation pourrait préférer dépenser 30 000 euros dans une Audi A4 plutôt que 25 000 euros dans une Peugeot 508

Le modèle social français est mort. L'idée qui consiste à faire peser sur le travail l'ensemble de la charge de la redistribution est non seulement couteuse mais en plus contreproductive. Mais plutôt que de le reconnaitre et d'adapter l'architecture de notre pays en conséquence, les politiciens, de gauche, mais aussi de la droite socialiste, préfèrent nous vendre toujours plus de solutions étatiques. 
Une telle attitude promet des lendemains qui déchantent, et surtout pas le maintien en activité de l'usine PSA Aulnay sous Bois, par exemple, sauf si Ayrault va jusqu'au bout de sa logique, en sortant de l'UE, en suspendant le traité de Rome et en nivelant une fois pour toutes le mode de vie des français (par le bas, sauf pour les hiérarques socialistes). La fille à papa de Saint Cloud et Mélenchon, auront atteint une partie de leurs buts. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire