vendredi 30 septembre 2011

Police Copwatch : inévitable. Souhaitable ?

Vous avez noté comme les personnes en charge de la législation et de son application rechignent à être surveillées et notées, un peu comme les enseignants d'ailleurs ? (voir le post Note ton prof 2.0 vs cyberbullying , du 13 novembre 2010).

Les policiers établissent des fichiers dans tous les sens. Une garde à vue peut se traduire par un fichage ADN (alors que le socialiste Jospin a crée le FNAEG au départ "juste pour les violeurs et les assassins" en 1999). Le STIC semble être une blague tant les informations sont parfois contradictoires. Alors, Copwatch https://copwatchnord-idf.org/, danger pour la police et atteinte à la sureté de l'Etat ? 

A la base, les choses  sont simples. Il y a les bons (les citoyens), les méchants (les délinquants) et un monopole de la violence légitime donné à la police. Simplement, tout n'est pas simple. Sans même parler des bavures, les dérives existent. Quel est le pouvoir d'un citoyen lambda face à un policier qui use de son pouvoir dans une affaire donnée ?


reportage garde a vue (1-3) par molem55

Il ne s'agit pas de parler du cas spécifique des délinquants chevronnés, mais de ces citoyens arretés parce qu'ils ont traversé en dehors des clous (voir le blog Mon Versailles - affaire Jean-François de Lauzun). Nous pouvons tous être victime de ce genre d'affaires.

De plus, en cas d'outrage à agent ou de bavures averées ou supposées, la justice tend à pencher du coté de la police. C'est quelque part logique mais le caractère systématique de ce type de décision est dangereux. Un exemple concrêt : les émeutes de Villiers le Bel. Nul n'ira défendre deux "jeunes" roulant sur un véhicule non homologué, sans casque. Mais quand des témoins ont affirmé qu'unee voiture de police, roulant au dessus de 50km/h, sans girophares, avait heurté la moto, qu'a répondu Marie-Thérèse de Givry, procureur à Cergy Pontoise, au bout de deux jours d'enquête  ? Que la responsabilité des policiers était écartée.  Conclusion remise en cause 4 ans plus tard.

Copwatch semble exister aussi parce que certains manifestants accusent une partie de la police d'infitrer les manifestations, voire de se mettre du coté des casseurs. Cette accusation très grave a éte largement relayée par la presse, et elle a été formulée notamment par un élu de la République (voir le post Mais que fait la police ?? du 27 octobre 2010). Pourquoi n'a t-on pas porté plainte contre Mélenchon ? En laissant dire, on donne raison à Copwatch.


Manif: des policiers infiltrés.... démasqués par LePostfr

Ce qui est drole, c'est qu'au moment même ou l'affaire Copwatch passe en boucle sur les médias, on apprend qu'un policier est en garde à vue à Lyon pour des soupcons de possible traffics de drogue.

Bref, dans un monde de transparence où Mark Zuckerberg (le PDG de Facebook) ou Hartmut Ostrowski (le PDG de Bertelsmann) ont bien plus de pouvoirs qu'Alain Juppé ou Hermann van Rompuy, il est logique que la police soit transparente sur son action et sur ses contradictions, dont les citoyens sont conscients. Les types de Copwatch ont l'air sur de leur fait. Ils photographient des policiers, tout comme la police nous filme à longueur de journée, et ils consultent des profils Facebook, la meilleure base de données du monde, où des policiers, en totale contradiction avec les principes élémentaires de sécurité, expriment leurs opinions politiques et étalent leur vie privée.

Les policiers ne sont par des sur-hommes, ni des anges. Ce sont des simples employés au service d'une mission, avec leurs forces, leurs faiblesses et leurs biais idéologiques. Reprocher à des policiers de penser ceci ou cela ? Non. Alignons plutôt les objectifs d'une collectivité avec les profil de ses policiers. Mettons, par exemple, des policiers motivés par le harcelement des automobilistes au service des habitants du Marais, ou des policiers déterminés à controler tous les noirs et les arabes délinquants (voir "Zemmour n'a pas besoin de soutien") à Saint Cloud.

Suggestion : et si nous élisions au suffrage universel direct, par ville, nos commissaires de police et nos policiers ?

Lien vers Copwatch
https://copwatchnord-idf.org/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire