lundi 19 septembre 2011

Marché Européen du gaz, le vrai événement du week-end

Ce week-end, vous n'avez pas échappé à l'avant puis l'après interview de DSK. Il n'y a clairement pas grand chose à en dire, si ce n'est le fait que les médias préfèrent ne pas parler des manifestations de feministes ou d'humanistes anti DSK.
Non, le vrai événement du week end est plus important que le rassurant retrait de DSK de la scène politique. (Pourquoi rassurant ? Tout simplement parce que la France, à 80% de dette / PIB, n'a pas besoin d'encore plus de politique keynésienne). EDF, détenu à 84.48% par l'Etat, donc entreprise nationalisée, a finalisé, avec d'autres acteurs de l'énergie, le projet Southstream. Il s'agit d'un pipeline gazier qui coutera 25 milliards d'euros et qui reliera la Russie à l'Europe en squeezant l'Ukraine.

Clairement, il ne s'agit pas juste d'un tuyau transportant du gaz. South Stream est une option géopolitique majeure et structurante qui s'inscrit dans la volonté soviétique russe d'imposer ses vues à l'Europe.


Pauvre Europe, a t-on envie de dire, ces jours-ci. La Chine lui donne des conseils de bonne gestion de ses comptes publics, et maintenant les Russes viennent d'abattre une carte majeure. C'est incompréhensible que les responsables gouvernementaux français notamment, prompts à aller faire la guerre à la Lybie, aient laissé faire EDF.

Rappelez-vous la célèbre phrase «Quand je pense que ceux qui me reprochent de rencontrer Bush sont ceux qui serrent la pogne de Poutine, ça me fait doucement rigoler», et le Président de la République avait raison ! Le problème est que les actes ont démenti les mots, que ce soit avec les Russes ou les Chinois ...

Il est temps pour les Européens, c'est à dire pour les pays démocratiques d'Europe (républiques ou monarchies), de culture chrétienne (ce qui n'empèche pas la présence d'autres religions), de comprendre qu'ils sont un seul et même pays, et qu'ils doivent donc assumer un réel fédéralisme : un gouvernement unique Bruxellois, doté de missions strictement régaliennes (armée, police, justice, diplomatie) doit gérer les affaires de l'Europe, et empécher que l'argent du contribuable serve des projets aux desseins obscurs. Lier l'Europe à la Russie, laisser de coté l'Ukraine, est-ce vraiment l'intérêt des Européens ? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire